publicité
En lecture

Et si vous achetiez un bien à plusieurs en co-hous...

Et si vous achetiez un bien à plusieurs en co-housing?

Après la colocation, après la sous-location… voici le co-housing. Rencontre Christine Gertiser, fondatrice de SharingPart.

MS’I : Vous venez de lancer SharingPart.com, un site de co-housing. De quoi s’agit-il ?

Christine Gertiser : SharingPart est un site qui a pour but de faire se rencontrer des personnes souhaitant se mettre à plusieurs pour acquérir un bien immobilier et le partager. Je tiens à préciser tout de suite qu’il ne s’agit pas de colocation et il ne s’agit pas forcément de partager certaines pièces de son logement. En effet, les acquéreurs potentiels se retrouvent autour d’un projet permettant l’acquisition d’un bien souvent de caractère et de belle taille qu’ils conviennent ensuite de partager en plusieurs logements distincts. C’est ce que nous appelons le co-housing.

Christine Gertiser, fondatrice SharingPartChaque projet est spécifique, les uns s’en tiennent à l’acquisition en commun, d’autres construisent de petites communités en partageant certaines dépendance ou en mettant en commun certains services », Christine Gertiser, fondatrice SharingPart.

MS’I : Quels sont les avantages du co-housing pour les acquéreurs ? 

Christine Gertiser : Le fait d’acquérir un bien immobilier à plusieurs et de le partager permet bien souvent d’accéder à des biens d’un standing dont l’achat n’aurait pas été possible seul. Sur SharingPart, les biens ciblés par les acquéreurs sont par exemple des maisons de maitre, de grandes villas ou d’anciennes fermes rénovées. Après chaque projet est spécifique : certains co-housers s’en tiennent à l’acquisition en commun, d’autres construisent de petites communautés en partageant certaines dépendances ou en mettant en commun certains services. Tous ces projets peuvent se retrouver sur SharingPart.

MS’I  : Comment l’idée de créer SharingPart vous est-elle venue ? 

Christine Gertiser : Cette idée m’est venue suite à la constatation autour de moi, de l’existence de biens immobiliers de prestige qui restent vides, inoccupés parce que trop onéreux pour 1 seul acheteur alors que les différents candidats potentiels au co-housing sur ces biens n’ont actuellement aucun moyen de se rencontrer, d’où l’idée de créer le site SharingPart. Je pense que le fait de vouloir imaginer des projets immobiliers innovants basés sur la qualité des biens habités et sur la notion de partage s’inscrit comme une tendance de fond et correspond aux aspirations d’une partie croissante de la population.

MS’I : Comment fonctionne le site ?

Christine Gertiser : Le site SharingPart se veut simple et clair : au-delà de la présentation du concept, nous proposons des annonces de biens proposés à la vente et sélectionnés parce qu’ils peuvent convenir à des projets de co-housing. Les « co-housers » potentiels peuvent nous contacter gratuitement afin de manifester leur intérêt pour l’un des biens proposés ou proposer sur le site un bien à la vente qu’ils souhaitent partager. De la même manière, les agents immobiliers ou les particuliers souhaitant vendre leur bien peuvent nous solliciter pour faire figurer leur annonce sur SharingPart. Proposer un bien ou manifester son intérêt pour un projet de co-housing est, et restera gratuit pour tous. Une fois que plusieurs co-housers ont manifesté leur intérêt pour l’acquisition d’un même bien, nous présentons leur projet au vendeur et nous mettons en relation les co-housers. SharingPart se rémunère par une commission de 0,3% du prix de vente uniquement lorsque la vente se conclut.

MS’I A qui s’adresse SharingPart ?

Christine Gertiser : A tous ! Evidemment à tous ceux qui ont un projet d’acquisition immobilière et qui recherchent un bien de standing sans en avoir forcément les moyens. Mais également à ceux qui souhaitent proposer leur bien à la vente, agent immobilier ou vendeur particulier. Les initiatives similaires dans le monde entier montrent que le profil des co-housers est très varié : de jeunes couples avec enfants qui en profitent pour partager un service de garde d’enfants, des seniors qui veulent éviter l’isolement,… A chacun de venir imaginer son projet autour d’un bien de standing !

Propos recueillis par Ariane Artinian©byBazikPress©Frédéric Massard – Fotolia.com


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *