Paris Fibrepublicité
En lecture

Posez le bases d’une location heureuse avec ...

Posez le bases d’une location heureuse avec votre nouveau locataire

Vous mettez un logement en location ? Les mauvaises relations avec votre locataires ne sont pas une fatalité. Ce qu’il faut savoir pour que tout se passe bien.

A écouter certaines émissions ou certains spécialistes de la complainte on pourrait avoir l’impression que relations locataires-propriétaire sont toujours conflictuelles. Il existe pourtant des locations qui se passent bien. Les ingrédients d’une location heureuse.

Soyez transparent, jouez la confiance

Premièrement les propriétaires doivent être clairs sur leurs souhaits (ne pas posséder 3 chiens dans, ne pas repeindre les murs, etc.). Les locataire, de leur côté, devront être honnêtes (dire s’ils sont fumeurs, musiciens en herbe, etc.). Être transparent est la base d’une relation de confiance. Chacun acceptera les conditions en connaissance de cause. Cela évitera bien des conflits par la suite.

Formalisez et mettez les choses noir sur blanc

Dire est une chose, l’écrire en est une autre. Beaucoup de paperasserie à régler lors de la signature du bail en fait oublier les dires de chacun quelques mois plus tard. Les exigences doivent être écrites noir sur blanc. Rappelez aux preneurs (locataires) de consulter le bail mais de téléphoner en cas de doute est un bon moyen pour éviter des appels intempestifs tout en gardant le contact si nécessaire.

Expliquer précisément les règles du jeu

Relisez le bail ensemble de vive voix. Arrêtez vous sur chaque obligation et surtout expliquez-en les conséquences en cas de non respect. Ainsi des châssis neufs non nettoyés régulièrement seront piqués par la pollution, ce qui peut représenter un dégât locatif de plusieurs milliers d’euros en cas de remplacement. Il vaut mieux se montrer sévère au début et lâcher un peu la bride ensuite que l’inverse.

Gardez vos distances

Trop de proximité n’est pas recommandée car en cas de soucis ou d’exagération (par ex le locataire qui appelle le dimanche pour un robinet goutte), il sera difficile de mettre le haut-là. Soyez cordiaux mais gardez quelques distances. Ne vous sentez pas obligés de décrochez à 22h00 de soir. Écoutez le message mais s’il s’agit de rien d’urgent, rappelez le lendemain à une heure plus raisonnable.

©byBazikPress©© Atlantis – Fotolia.com


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *