publicité
En lecture

53% des notaires recommandent d’acheter avan...

53% des notaires recommandent d’acheter avant d’avoir revendu son logement

Les notaires négociateurs d’Immonot prévoient à très court terme, un fléchissement des prix des logements et une stabilisation de ceux des terrains et des commerces.

Comment les notaires voient-ils le marché immobilier durant les deux prochains mois ? Bien que logique, la chute d’activité durant la période estivale n’a pour autant pas impacté le moral du panel de notaires négociateurs. À très court terme, un fléchissement des prix des logements et une stabilisation de ceux des terrains et des commerces est à prévoir.

Immonot.com publie tous les deux mois la tendance du marché immobilier. Cette dernière est issue d’une enquête nationale réalisée fin août auprès d’études notariales réparties sur toute la France, décryptée par le Professeur Bernard Thion pour Immonot.com.

Activité : le moral des notaires au beau fixe

Le moral se maintient chez les correspondants interrogés quant à l’évolution de leur activité. Alors qu’en juin 70% des notaires étaient optimistes contre 30% de pessimistes, la balance tend à s’inverser au profit d’une confiance renouvelée dans les mois à venir. Fin juin, pour l’ensemble du territoire, le nombre de ventes cumulées sur 12 mois atteignait déjà le chiffre de 830 000. Cette valeur est proche des maxima observés avant la crise. Que le marché reprenne son souffle en ce début d’automne n’apparaît donc pas contraire aux anticipations traditionnelles.

Prix :  tendance à la stabilité

Les prix des logements se sont progressivement relevés du marasme depuis un an, aidés en cela par la tendance inverse des taux d’intérêt. Toutefois, les prévisions faites fin août apparaissent beaucoup plus nuancées. Est-ce le même effet « retour des vacances » que celui constaté l’an passé à la même époque ? Force est de constater qu’en dehors de quelques privilégiées (Paris, Bordeaux, Lyon, Montpellier et Nantes), aucune ville ne peut encore afficher un taux de progression positif sur les 12 derniers mois. En région, bien que les 2/3 de nos correspondants prônent la stabilité, la part des pessimistes augmente. Elle passe ainsi de 24 % à 29 %. Celle des optimistes retombe à 6 % (contre 9 % deux mois plus tôt). La perspective d’élections pesant généralement sur l’évolution des prix immobiliers, il y a peu de chances d’avoir une forte amélioration dans les prochains mois.

L’achat a le vent en poupe

Dans bien des esprits, la reprise économique qui se dessine depuis quelque temps devrait s’accompagner d’une amélioration générale du marché immobilier, les taux d’intérêt demeurant à leur niveau actuel et le BREXIT ne semblant pas avoir perturbé l’activité industrielle et commerciale.

53 % des notaires interrogés maintiennent donc leurs conseils à l’achat d’un nouveau logement avant la revente de celui détenu. Pour les terrains, ils sont 58 % à préconiser d’acheter avant de vendre.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *