publicité
En lecture

N’investissez pas n’importe où dans le cadre du di...

N’investissez pas n’importe où dans le cadre du dispositif Pinel !

Le dispositif Pinel de soutien à l’investissement locatif est reconduit en 2017 et élargi à la zone C. Attention aux risques pour les investisseurs…

Sur le papier, ça a l’air d’être une bonne nouvelle pour les investisseurs ! Et pourtant, méfiance. Fin décembre, en toute discrétion, les députés ont adopté à titre expérimental et en seconde lecture du projet de loi de Finances 2017 un amendement qui permet d’élargir le dispositif de soutien à l’investissement locatif, dit Pinel (du nom de l’ancienne ministre du Logement Silvia Pinel) à la zone C. Alors, qu’est-ce qui coince ?

La zone C, une zone où la demande locative est faible

Concrètement, depuis le début de l’année, les villes de la zone C qui le souhaitent peuvent comme pour celles de la zone B2, après délibération en conseil municipal, demander une dérogation au préfet et devenir ainsi, elles aussi, éligibles au dispositif Pinel. Là où le bât blesse, c’est que si cette zone avait été initialement écartée du dispositif, c’est qu’il y a une raison et une bonne : dans cette zone, toutes les études montrent que l’offre de logements répond déjà largement à la demande locative. Celle-ci est donc faible.

Investir en zone C présente un risque

Si vous investissez dans un programme neuf, en zone C, en vue de réduire vos impôts, alors faites attention. Veillez à ce que la demande locative dans la ville que vous aurez retenue existe bel et bien. Sinon, vous prenez un énorme risque. En effet, si vous ne trouvez pas de locataire dans les douze mois qui suivent la livraison de votre logement, vous perdrez la qualification Pinel, donc la possibilité de réduire vos impôts durant 6, 9 ou 12 ans et, surtout, si vous décidez de revendre ce logement qui ne se loue pas, ne vous leurrez pas, vous le revendrez à perte.

Etudiez le marché locatif

Vous souhaitez éviter de connaître les déconvenues qu’ont connues de nombreux investisseurs en Robien ? Avant de jeter votre dévolu sur une ville, un programme, un logement…, étudiez la commune, son évolution sur le plan économique, démographique, son marché locatif… Ne vous contentez pas des promesses du promoteur. Il a tout intérêt, lui, à écouler les logements prévus dans son programme. De même que c’est à se demander si les élus qui ont porté ce projet ne cherchent pas eux aussi à écouler le stock d’invendus dans leur ville !

Retour sur le dispositif

Rappelons que le Pinel est un dispositif fiscal destiné à soutenir l’investissement locatif. Plus souple que le Duflot, celui qui l’a précédé, il rencontre un franc succès depuis son lancement en 2014. Il a également contribué à la relance de la construction dans le neuf. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 %, plafonnée à un investissement de 300 000 €, à condition de louer en respectant un plafond de loyer, durant 6, 9 ou 12 ans à des locataires soumis à des plafonds de ressources.

© Jean-Paul Comparin – Fotolia.com


  1. […] Le dispositif Pinel de soutien à l’investissement locatif est reconduit en 2017 et élargi à la zone C. Attention aux risques pour les investisseurs…  […]

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *