publicité
En lecture

Les notaires donnent les grandes tendances de l&rs...

Les notaires donnent les grandes tendances de l’immobilier en 2017

2016 a été un bon cru immobilier, et 2017 s’annonce au moins aussi bien. Voici ce qu’en disent les Notaires de France dans leur dernière note de conjoncture !

L’année qui s’ouvre est porteuse d’incertitudes dans bien des domaines : élection présidentielle, véritable entrée en jeu du nouveau président américain Donald Trump, application du Brexit… Toutes ces inconnues pourraient avoir un impact sur le marché de l’immobilier français : les acquéreurs et les vendeurs pourraient être tentés de différer ou de suspendre leur projet, en attendant des lendemains plus sûrs… Pourtant, répondent les notaires, il ne faut pas s’inquiéter inutilement : les voyants sont au vert, et le secteur est solide !

Des taux de crédit toujours très bas

« Depuis plusieurs années, le marché immobilier est dépendant de l’évolution des taux de crédit, rappellent les notaires dans leur dernière note de conjoncture immobilière. Une forte hausse viendrait ainsi freiner les ventes et attirer les prix vers le bas. » Pourtant, même si une hausse des taux de crédit doit intervenir d’ici la fin de l’année, le marché immobilier n’en serait que très peu affecté. Comme le rappelle l’économiste Michel Mouillart, la Banque de France a bien prévu une remontée des taux obligataires, mais cette hausse sera très faible.

« La hausse des taux à venir a été intégrée par les futurs acquéreurs« 

« La hausse annoncée des taux pour l’année 2017 ne devrait pas avoir le même effet psychologique que celle, inattendue, du printemps 2015, abondent les notaires. La remontée à venir des taux a été intégrée par les futurs acquéreurs : elle ne devrait pas altérer outre-mesure leur solvabilité. » Les acheteurs savent que les crédits immobiliers leur coûteront légèrement plus cher dans les mois à venir, et cette hausse ne sera pas vécue comme une mauvaise surprise annonçant des mois difficiles.

Des dispositifs gouvernementaux efficaces

Les notaires saluent également deux dispositifs gouvernementaux qui contribuent à assurer la solidité du marché. « Les dispositifs gouvernementaux qui ont réaménagés ces dernières années et reconduits pour 2017 vont dans le bon sens, saluent-ils. Le prêt à taux zéro (PTZ) refondu est efficace, et le mécanisme Pinel encourage l’investissement locatif. »

Des propositions aux candidats à l’élection présidentielle

Les notaires rappellent encore que les taux de crédit ou les dispositifs gouvernementaux ne sont pas les seuls facteurs qui influencent le marché immobilier : « Un retour à une plus-value à 15 ans pour les résidences secondaires pourrait freiner leur hausse, alors qu’une relance de l’investissement dans la pierre augmenterait mécaniquement le nombre d’acquéreurs… ce qui engendrerait une tension sur les prix. »

Réformer la réglementation sur les plus-values

Enfin, à trois mois de l’élection présidentielle, les notaires rappellent qu’ils ont transmis leurs propositions pour continuer de fluidifier le marché : « Il convient de favoriser la primo-accession et d’accroître la visibilité fiscale pour les investisseurs, écrivent-ils. Voire réformer la réglementation en matière de plus-value.« 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *