publicité
En lecture

Devenez-proprio : quand le crowdfunding rencontre ...

Devenez-proprio : quand le crowdfunding rencontre l’immobilier

Vous voulez devenir propriétaire ? Il est l’heure de rameuter la famille et les amis pour vous donner un coup de pouce pour votre apport !

Le financement participatif est partout : pour les cagnottes d’anniversaire, les cadeaux de mariage, les projets professionnels… Il n’y avait donc pas de raison que l’immobilier ne soit pas concerné à son tour ! C’est maintenant chose faite. Le site Devenez-proprio.fr se présente comme la première plateforme de crowdfunding immobilier. Objectif : aider les primo-accédants à constituer un apport pour leur prêt bancaire.

Le levier de la solidarité

A l’origine de Devenez-proprio, il y a d’abord les conséquences de la crise économique de 2008. Le pouvoir d’achat immobilier des ménages a fondu, et le marché en a été durablement affecté. Les plus touchés par cette crise ont été les primo-accédants : la période d’instabilité et d’incertitude qui a commencé en 2008 a rendu frileux les établissements de crédit « Près de 35 % des primo-accédants ont disparu du marché de l’immobilier« , rappelle Ludovic Laborde, président-directeur général de Devenez-proprio. « La question qui nous occupe, c’est comment aider les primo-accédants à obtenir leur prêt immobilier ?  »

« 2% d’apport suffisent aux banques, cela correspond à leur frais ! » Ludovic Laborde

Devenez-proprio mise alors sur la solidarité pour permettre aux jeunes emprunteurs de se constituer un apport. « Une fois que vous avez signé un compromis de vente, ou que vous allez en signer un, vous vous inscrivez sur le site et vous ouvrez une cagnotte. Vous avez alors 21 jours pour compléter 2 % du prix du bien, explique Ludovic Laborde. C’est un apport suffisant pour les banques, cela correspond à leurs frais ! Ensuite, vous renseignez sur le site le bien que vous voulez acheter, quelques lignes sur vous, et vous partagez la cagnotte sur vos réseaux ! »

Les parents et la famille proche, premiers contributeurs

Pendant trois semaines, les membres qui déposent un projet peuvent donc solliciter l’aide de leurs cercles proches. « La famille (parents, oncles et tantes) et les amis sont les premiers donateurs, précise le directeur du site. Mais on voit de temps en temps des voisins, des habitants de la ville qui ne connaissent pas ceux qui déposent leur projet mais qui les financent quand même ! Ils laissent des messages en leur disant ‘Ravis de vous aider ! Vous nous inviterez pour la crémaillère…’ « 

Le site publie d’ailleurs les données détaillées sur les 638 projets qui ont été menés à terme depuis le début de l’aventure : en moyenne, chaque parent donne ainsi 550 euros en moyenne pour aider leurs enfants, tandis que les frères et sœurs apportent environ 260 euros.

Une cagnotte complétée ou remboursée

A terme, si l’objectif de la cagnotte est atteint, le site se charge de verser directement la somme au notaire qui se charge de la vente. Si au contraire la somme suffisante n’a pas pu être réunie, les dons sont intégralement remboursés.

A terme, Devenez-proprio souhaite faire connaître son modèle aux professionnels de l’immobilier. « Ils sont nombreux à accorder des ristournes à leurs clients, des avantages… mais ils le font dans le secret de leur bureau, regrette Ludovic Laborde. On tente de développer les partenariats, pour qu’ils accordent ces dons via Devenez-proprio… Ce serait une très bonne manière d’accroître leur notoriété et de redorer leur image ! » A bon entendeur…

© iko – Fotolia.com


  1. Une excellente initiative pour favoriser les primo-accédants

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *