publicité
En lecture

De l’art d’entretenir de bonnes relati...

De l’art d’entretenir de bonnes relations avec ses voisins

Entretenir des rapports cordiaux avec ses voisins n’est pas toujours chose facile… Voici nos conseils pour ne pas en venir aux mains !

Prenons deux citoyens « lambda ». Dans un quartier huppé de Washington, Donald T. est le voisin de Barack O. Le premier occupe un poste à haute responsabilité dans l’administration de son pays. Le second connaît bien le job, pour l’avoir lui-même occupé (même s’il est aujourd’hui un fringant retraité). Ce point commun pourrait être la source de bonnes relations de voisinage : nous avons un métier en commun, soyons amis ! Mais leurs divergences sont trop profondes pour que les deux hommes puissent nouer une quelconque bonne entente… Ils sont même tellement différents l’un de l’autre que leur relation ne peut être que conflictuelle… et pourtant, ils sont bien obligés de cohabiter. MySweet’Immo a concocté un guide à remettre de toute urgence dans les mains de Donald & Barack, pour les aider à déminer les conflits qui pourraient survenir…

Préférez un appartement à une maison individuelle

C’est plus compliqué dans un quartier pavillonnaire

Première source de problème : le fait de vivre en maison. De nombreux Français caressent ce rêve… Et pourtant, en plus des charges et des frais d’entretien qui sont plus élevés que dans un appartement, gérer les relations avec les voisins est parfois plus compliqué dans un quartier résidentiel que dans un immeuble. Et pour cause, en pavillon, tout le monde se connaît, les commérages vont vite et, surtout, la proximité est plus importante. Donc un voisin peut vite vous taper sur les nerfs !

Baissez le son

Plus de bruit dans un quartier pavillonnaire

Dans un quartier pavillonnaire, le bruit est multiplié par dix. Un bruit de tondeuse le dimanche, après 12h, et vous aurez l’impression qu’il résonne dans votre tête. Evitez de laisser votre chien seul à la maison lorsque vous n’êtes pas là. S’il aboie, les voisins vous en voudront. Attention aussi au volume de votre chaîne-hifi lorsque vos fenêtres sont ouvertes. Veillez également à ce que vos enfants ne hurlent pas lorsqu’ils sont dans le jardin, surtout en juin, à l’heure de la sieste. Vous faites des travaux ? Utilisez les appareils bruyants les jours ouvrables !

Soignez la végétation

Les plantations, autre source de crispation

La végétation est, elle aussi, souvent une raison de s’emporter contre ses voisins. Attention donc à ne pas planter n’importe quoi et n’importe où pour ne pas finir devant les tribunaux. Certains arbres évoluent vite et font rapidement de l’ombre dans le jardin d’à côté. Respectez donc les distances! Veuillez aussi à ne pas prendre la liberté de couper les branches des arbres ou des arbustes de votre voisin sans sa permission et à ne pas utiliser de désherbant trop près de sa clôture !

Soyez poli

Dites bonjour

Dans un quartier résidentiel, la qualité de vie dépend de l’attitude de chacun. Vous devez donc y mettre du vôtre. La courtoisie est de rigueur. Bonjour, un mot tout bête que certains voisins oublient parfois d’employer ! Si vraiment, vous n’y tenez pas, un petit signe de la main ou un hochement de tête feront l’affaire. Evitez aussi d’être lunatique et donc poli un jour sur deux. Rien n’agace plus un voisin !

Rendez vous des services

Finalement, c’est en apprenant à connaître ses voisins qu’on parvient à les supporter, voire à les apprécier. Se rendre de menus services permet de s’apprivoiser. Vous manquez de beurre, de sel… ? Sonnez chez la voisine ! A cette occasion, vous pourrez la complimenter sur sa déco et lui glisser que sa voiture est encore garée devant votre garage, ce qui vous empêche de sortir la vôtre !

Faire montre de tolérance

Votre voisin ne partage pas vos idées politiques ? Il faut bien l’accepter tout de même ! On est tous le voisin de quelqu’un, alors mieux vaut faire preuve de tolérance pour ne pas s’écharper ce qui, vous vous en doutez, détériorera encore plus les relations ! Et si malgré tout ça vous ne parvenez pas à vous entendre avec le voisinnage, faites-vous élire président des Etats-Unis d’Amérique. Vous aurez ainsi le droit d’habiter la Maison blanche, assez peu sujette aux problèmes de voisins pénibles.

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *