publicité
En lecture

Les taux d’intérêt bas déclenchent plus de projets...

Les taux d’intérêt bas déclenchent plus de projets d’achat dans le neuf que les mesures gouvernementales !

Quelque 500 000 Français envisagent d’acheter un logement neuf d’ici 1 an d’après les derniers résultats de la 20ème vague de l’Observatoire du Moral Immobilier piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com.

Interrogés par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com, plus de 1000 futurs acquéreurs ayant un projet d’achat dans l’année se sont exprimés sur leur perception et attirance par le segment du neuf.

500 000 Français souhaiteraient acheter dans le neuf d’ici 1 an, 3 millions dans l’ancien

Aussi, ce sont près de 500 000 Français qui souhaiteraient acheter un logement neuf d’ici 1 an soit 17% du total des intentions d’achat . Cette répartition est assez stable depuis 2011, date de lancement de l’étude, et toujours inférieure à celle des projets dans le parc ancien qui captent quant à eux 56% des 3 millions d’intentions d’achat estimées à la fin 2016.

Toutefois, à ces 17% d’acquéreurs orientant exclusivement leur recherche sur des produits neufs s’ajoutent également des porteurs de projet hésitant encore entre le neuf et l’ancien. Ces indécis représentent 28% des interrogés.

Parmi les arguments majeurs qui pourraient faire basculer ces indécis vers le neuf figurent notamment  la localisation géographique du bien et la perspective d’avoir un logement adapté à leurs attentes. Le prix n’arrive qu’en troisième place avec 27% et la possibilité de bénéficier d’aides gouvernementales ou d’avantages fiscaux (Prêt à taux zéro, Loi Pinel) n’est citée que par 17% d’entre eux.

Taux d’intérêts bas = déclencheur d’achat déterminant pour 51% des porteurs d’un projet d’achat

Pour ceux qui sont fermement décidés à acquérir un bien neuf, le principal facteur déclencheur est le même que dans l’ancien : les taux attractifs. Ainsi 51% veulent profiter de cette baisse historique en comparaison avec les 56% qui orientent leur recherche exclusivement vers l’ancien.  Le souhait de bénéficier des mesures gouvernementales comme le Pinel ou le PTZ ne remonte comme déclencheur de l’achat immobilier que dans 11% des cas (contre seulement 2% dans l’ancien). « Le niveau des taux d’intérêt historiquement bas a tendance à faire de l’ombre à des mesures gouvernementales pourtant élargies depuis le début de l’année 2016 et maintenues en 2017 » constate Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

Le profil type des acquéreurs du neuf ? De jeunes ménages primo accédants

Le segment du neuf capte avant tout les jeunes foyers. En effet, les moins de 35 ans représentent 61% des candidats à l’accession dans le neuf, contre 33% dans l’ancien. Pour 64% des futurs acquéreurs dans le neuf le foyer est composé de plus de 2 personnes, contre 52% dans l’ancien. Aussi, si 52% des candidats à l’accession dans le neuf sont CSP+ (soit quasiment autant que dans l’ancien), 42% sont CSP- et donc susceptibles d’être éligibles au PTZ (à comparer à 30% dans l’ancien).

Précisons que 66% sont primo-accédants contre 42% des acheteurs dans l’ancien. Le PTZ est ainsi susceptible d’être un levier important à l’acquisition dans le neuf, mais n’est pas une motivation première pour se lancer dans un projet d’achat immobilier.

73% des projets du neuf sont compris dans des enveloppes budgétaires de 100 à 300 000 euros (versus 61% de l’ancien) et 92% sont des futures résidences principales, à comparer à 81% dans l’ancien.

© anetlanda – Fotolia.com


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *