Paris Fibrepublicité
En lecture

Elections présidentielles : Immoprêt note les prog...

Elections présidentielles : Immoprêt note les programmes immobiliers des candidats

Quels sont les candidats qui recommandent des mesures à même de soutenir le marché immobilier ? Immoprêt s’est plongé dans les programmes.

Immoprêt dit oui à François Fillon et à Emmanuel Macron

oui aux mesures qui vont dans le sens du développement du marché immobilier

L’abrogation de la loi Alur, proposée par François Fillon car « cette loi ne permet pas une réponse durable mais au contraire éloigne les investisseurs des zones tendues. Il faut que l’état mette en place des dispositifs fiscaux incitatifs et financièrement conséquent» déclare Jauffrey Ianszen, Directeur Réseaux et Développement d’Immoprêt.

 La  baisse des prélèvements forfaitaire à 30%, au lieu des 60,5% actuels pour les plus hauts revenus, proposée par Emmanuel Macron. Cela va favoriserl’augmentation de l’offre locative pour tous, la construction de nouveaux logements, la rénovation du parc ancien et donc la baisse de la consommation énergétique. Cela encouragera également la création d’emplois directs dans le bâtiment et l’accessibilité à un logement pour tous.

L’instauration d’un statut de bailleur privé, mesure proposée par François Fillon, « grâce auquel les carences du secteur public seront compensées et le logement pour tous développé. » déclare Jauffrey Ianszen.

La régionalisation des politiques de logement au niveau intercommunal, mesure proposée par François Fillon, car cette politique est au cœur de l’emploi.

La réduction progressive, puis à la suppression des droits de mutation à titre onéreux prélevés sur les achats immobilier, proposée par François Fillon. Immoprêt valide cette mesure mais anticipe la perte pour les collectivités locales et propose de maintenir un impôt minimum.

Immoprêt dit non à Jean-Luc Mélenchon

Non, aux mesures pénalisantes pour le marché immobilier

 Non à l’encadrement des prix à la vente pour éviter la spéculation immobilière, mesure proposée par Jean-Luc Mélenchon. Cela va créer un logement précaire par l’absence de construction et l’absence d’entretien du parc existant. Cette mesure va de ce fait provoquer une destruction massive des emplois dans le bâtiment.

Non au renforcement de l’encadrement des loyers, mesure proposée par plusieurs candidats et qui présente pour Immoprêt un vrai handicap pour le marché.

Non à l’augmentation des impôts sur les transactions les plus élevées et au renforcement de la fiscalité sur certaines transactions, proposée par Jean-Luc Mélenchon, car « cela va provoquer la fuite des capitaux vers l’étranger » déclareJauffrey Ianszen.

Non à la création de 200 000 logements sociaux par an tout en renforçant la loi SRU. Selon Immoprêt, cette mesure proposée par Jean-Luc Mélenchon va à l’encontre du développement du marché car « il faut enclencher la construction de logements et l’agrandissement du parc mais viser un public plus large que les ménages précaires ».

© pict rider – Fotolia.com


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *