publicité
En lecture

Immobilier : Bon potentiel de plus-values à Villej...

Immobilier : Bon potentiel de plus-values à Villejuif

La perspective lointaine des travaux du Grand Paris Express n’a pas encore eu d’effet sur les prix de cette commune du Val-de-Marne selon Guy Hoquet.

L’an passé,  les ventes ont progressé de 5% et les prix de 5% selon les transactions enregistrées par le réseau Guy Hoquet. Quant au rendement brut d’une opération locative, il tourne autour de 6,3% selon les données du réseau d’agences immobilières. Revue de détails.

Bien sûr, certains  biens de standing proches du métro ont déjà vu leur cote s’apprécier à Villejuif. C’est le cas de ce 90 mètres (photo) présenté à 585 000 euros dans le quartier des Esseulières. Globalement, la perspective lointaine des travaux du Grand Paris Express n’a pas encore eu d’effet sur les prix de cette commune du Val-de-Marne selon Guy Hoquet. Le moment semble bien choisi pour miser sur l’appréciation de cette commune du Val de Marne. Les travaux du Grand Paris Express n’ont pas encore démarré, c’est le moment de se positionner.

3 lignes de métros et une nouvelle gare à horizon 2022

S’il est des villes du Grand Paris qui sont amenées à se développer démographiquement, la commune de Villejuif en est l’exemple type : avec 70 programmes neufs en cours et 56 000 habitants, elle devrait en compter 70 000 d’ici 2020. Aujourd’hui reliée à la capitale par la ligne 7, elle sera désormais reliée à l’aéroport d’Orly en métro par le prolongement de la ligne 14 vers le sud, à l’horizon 2023, ainsi qu’à toute la périphérie parisienne, grâce à l’aménagement de la ligne 15. Villejuif bénéficiera ainsi d’une connexion forte en transports avec pas moins de 3 lignes de métros, ainsi qu’une nouvelle gare.

Des pavillons à une dizaine de minutes du métro autour de 5 000 €/m2

Dans ce marché constitué à 80% de maisons, on trouve des pavillons avec jardin proches à moins de 10 minutes du métro, avec des prix dans ce secteur qui s’échelonnent entre 4 000 et 6 000 euros le m2 selon le type de bien. Pour une maison de 110 m2, il faut compter début 2017 sur des prix qui avoisinent les 5000 euros le m2. Quant aux appartements, on trouve encore des surfaces de 50 m2 vendues autour de 160 000 euros, proche du métro, en très bon état. Une situation géographique qui devrait prochainement permettre à ces biens de se valoriser.

Les délais de vente d’ores et déjà à la baisse

De façon générale, les prix ont peu augmenté ces dernières années, laissant aux futurs acquéreurs des marges de plus-values intéressantes ces prochaines années, en vue des aménagements de transports et de nouveaux logements. Comme souvent dans le Grand Paris, la perspective lointaine des travaux ne créé pas la montée des prix alors que celle-ci risque d’être effective dès les premiers travaux amorcés. Dés-à- présent, néanmoins, l’amélioration des transports est connue des acheteurs et vendeurs, et, si elle ne joue pas encore sur les prix, joue en tous cas sur les délais de ventes, qui sont début 2017 à 50 jours seulement. Les prix moyens tournent autour de 4500 euros le m2 (quartier nord, concerné par le Grand Paris Express). Les investisseurs représentent environ 10% des acquéreurs.

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *