publicité
En lecture

Immobilier : Profitez des tarifs encore abordables...

Immobilier : Profitez des tarifs encore abordables au Kremlin-Bicêtre

Etoile montante du Val de Marne, le Kremlin-Bicêtre, séduit investisseurs et primo accédants. Et dispose d’un bon potentiel de plus-value d’ici 2023 avec l’arrivée du Grand Paris Express selon Guy Hoquet l’Immobilier.

Les prix de l’immobilier ont progressé de 5% en 2016 selon les transactions – en hausse de 5% aussi l’an passé, enregistrées par le réseau Guy Hoquet.  Les délais de vente tournent autour de 20 jours et le rendement brut d’une opération locative est de 5,3% selon les données du réseau d’agences immobilières. Revue de détails.

Des prix raisonnables aux portes de Paris

La commune du Kremlin-Bicêtre cumule de nombreux atouts, aussi bien pour ceux qui cherchent à investir dans un bien locatif, que pour les accédants désireux d’acquérir un premier bien et d’accéder à des prix raisonnables. Car, malgré sa situation de commune aux portes de Paris, les prix n’ont pas encore trop grimpé : compter entre 4500 et 5000 euros le m2 pour un appartement, et entre 4000 et 4500 euros le m2 pour une maison.

Des investisseurs séduits par la desserte et le dynamisme de la commune

L’autre point fort du Kremlin est son projet de connexion avec la ligne 14, qui devrait être prolongée en 2023 reliant Pyramides à l’aéroport d’Orly, et desservant la commune. Seulement quelques minutes seront nécessaires pour rejoindre le centre de la capitale, réduisant largement le temps de transports actuel via la ligne 7 du métro. De quoi attirer les acheteurs : les ventes se font extrêmement rapidement, il n’est pas rare qu’un appartement soit vendu le lendemain de la prise de mandat. Les maisons, qui sont rares et donc prisées, sont prises d’assaut. Et avec le CHU Bicêtre, les deux écoles d’ingénieurs, et les nombreux commerces qui dynamisent la ville, les investisseurs représentent déjà près de 40% du marché. Les rendements locatifs y sont élevés : en effet, pour un studio de 30 m2 proche des transports, il faudra compter un loyer de 850 euros, un type de bien disponible à la vente aujourd’hui pour 180 000 euros. Les investisseurs représentent 40% du marché.

Le prolongement de la ligne 14 va faire grimper la cote du mètre carré

Pour autant, les acheteurs ne sont pas encore réellement conscients de l’impact futur du prolongement de la ligne 14, qui devrait facilement faire passer des biens à 4 000 euros le m2 aux alentours des 5 000/6 000 euros le m2, particulièrement rue Gabriel Peri, en face de l’hôpital, à l’emplacement du futur métro. Comme dans de nombreuses villes du Grand Paris, tant que les travaux n’ont pas démarré, l’impact n’est pas évident sur les projets d’achats, et pourtant, très rapidement, il sera trop tard pour bénéficier de tels prix.  Les prix moyens sont situés entre 4 500 et 5 000 euros le m2 pour les appartements, et entre 4000 et 4500 euros le m2 pour les maisons.

Les biens près du futur métro partent très vite

Cette maison de 6 pièces de 103 m2, dans une impasse calme et privée est située à deux pas du futur métro. Elle s’est vendue le jour même de sa mise en vente, en une seule visite, avec une liste d’attente de 20 visites. Au pied de la future ligne 14, elle représente un type de bien idéalement recherché et encore accessible : elle a été vendue au prix de 425 000 euros soit 4126 euros du m2.

 

 

Crédit photo : Guy Hoquet l’Immobilier


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *