Paris Fibrepublicité
En lecture

SeLoger vous encourage à élire le bon locataire po...

SeLoger vous encourage à élire le bon locataire pour l’Elysée !

A quelques jours du 1er tour, SeLoger rappelle aux Français qu’il est important de voter. Un bien d’exception cherche preneur : le palais de l’Elysée. Et les candidats sont nombreux…

L’Elysée, un bien d’exception qui fait rêver… Construit en 1720, ce palais d’un autre temps s’étale sur 11 179 m². En plein Paris, il comprend 365 pièces, dont 300 m² d’appartements privés, et un parc d’1,5 hectares, planté notamment de platanes datant d’avant 1789. Cette année, 11 personnes ont déposé un dossier, espérant ainsi prendre possession des lieux pour 5 ans : François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Jean Lassalle, Jacques Cheminade, Philippe Poutou, François Asselineau et enfin Nathalie Arthaud.

Un clin d’œil immobilier à l’aube de la haute saison de la location

A quelques jours du scrutin, SeLoger, le portail d’annonces immobilières que tous les Français connaissent bien, s’en amuse et s’invite dans les élections présidentielles avec une campagne de publicité au ton très décalé ! Une façon de détendre l’atmosphère, avec un peu d’humour, à la veille du 1er tour, tout en rappelant de façon sympathique, l’importance d’aller voter. Un coup publicitaire qui tombe à pic au moment où le marché immobilier entre dans la pleine saison de la location et où plus de 3 millions de Français s’apprêtent à déménager.

Bail de 5 ans à céder

Deux visuels déclinent l’accroche suivante : « Elisez le bon locataire ». Une référence au palais de l’Elysée qui accueillera bientôt un nouveau locataire pour 5 ans. C’est l’agence de communication Geometry Global qui signe cette campagne. Sur les visuels qui seront diffusés dans la presse mais aussi dans 4 stations de métro parisiennes, on aperçoit, sur l’un, l’entrée de l’Elysée avec la mention « bail de 5 ans à céder », sur l’autre, les isoloirs et cette phrase : « 1 bien d’exception, 11 candidats ».

Aucune volonté de polémiquer

« C’est une période pendant laquelle SeLoger communique traditionnellement, explique Jean-Briac Lorcy, directeur de marque. Toutefois, dans la continuité de la nouvelle campagne de marque lancée en début d’année, nous avons souhaité, cette fois-ci, investir davantage le quotidien et les préoccupations des Français. Nous avions envie, d’une part, de prendre la parole de façon citoyenne en leur disant d’aller voter car nous avons la chance de vivre dans un pays démocratique et, d’autre part, de faire sourire, avec un petit clin d’œil, avant la haute saison de la location qui battra bientôt son plein. »

Et de poursuivre : « Cette campagne reste légère, nous ne cherchons pas la polémique et cela n’a rien à voir avec une prise de parole politique. C’est simplement que le contexte s’y prête bien : l’Elysée attend un nouveau locataire pour 5 ans et il y a de nombreux dossiers. Après tout, le rôle des marques, aujourd’hui, dépasse le cadre de leur core business. Les marques ont désormais un rôle sociétal, et en tant que SeLoger nous souhaitons fédérer les Français autour de causes qui nous semblent justes, comme l’acte citoyen du vote démocratique, mais aussi des projets caritatifs qui nous ont particulièrement touchés »

Un plan tactique dans des médias de référence 

La campagne sera déployée du jeudi 13 au vendredi 21 avril dans Le Monde, Libération, Les Echos, Society, Les Inrocks, L’Obs, Courrier International, M, Le Point, L’Express et dans le métro sur 73 écrans DOOH. 4 stations de métro ont été retenues pour leur côté symbolique, en cohérence avec cette prise de parole : Nation, République, Champs-Elysées-Clémenceau et Charles-de-Gaulle/Etoile. Elle sera amplifiée par un dispositif social ciblé.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *