publicité
En lecture

Céline Dion vend Jupiter Island à un homme d’affai...

Céline Dion vend Jupiter Island à un homme d’affaires américain pour 38,5 millions de dollars !

Jupiter Island, la propriété de Céline Dion en Floride, a enfin trouvé preneur. C’est un homme d’affaires américain qui s’est finalement laissé tenter. La baisse de prix de près de 50% par rapport au prix initial y est pour quelque chose…

Depuis 4 ans, Céline Dion essayait de vendre son extravagante propriété en Floride, baptisé Jupiter Island. C’est chose faite. Elle est vendue. Un Américain évoluant dans le monde de la finance a en effet accepté de débourser la coquette somme d’environ 38,5 millions de dollars ! Une somme astronomique, pensez-vous ? Au contraire, c’est une bonne affaire : en 2013, René Angélil et la chanteuse aux 230 millions de disques vendus avaient en effet mis en vente la villa qu’ils avaient achetée en 2010, juste avant la naissance des jumeaux Eddy et Nelson, à 72 millions de dollars.

Deux biens immobiliers vendus en un peu plus d’un an

C’est le courtier immobilier montréalais Joseph Montanaro, de Sotheby’s International Realty, en charge de la vente, qui a annoncé la bonne nouvelle sur sa page Face­book. Après la vente du château de l’île Gagnon, à Laval, en 2016, c’est donc une nouvelle page qui se tourne pour la reine de Vegas !

Une propriété à moitié prix

Pour vendre Jupiter Island, Céline Dion n’a eu d’autre choix que de baisser son prix. Au printemps 2014, la villa était proposée à 62,9 millions de dollars. Deux ans après, le prix avait chuté à 45,5 millions de dollars. Sans succès… « Il aura fallu attendre janvier 2017 et une nouvelle baisse à 38,5 millions de dollars, qui représente une diminution de près de 50 % du prix de initial, pour que celui-ci fasse la différence », a commenté Joseph Montanaro. Depuis, les visites se sont enchaînées. Plusieurs acheteurs ont failli s’offrir la luxueuse propriété, voisine de celles de Michael Jordan et Tiger Woods. Un acheteur chinois avait notamment fait une offre d’achat, mais trop basse. Un homme d’affaires québécois était, lui, prêt à  sauter le pas mais il s’est fait coupé l’herbe sous le pied par l’acheteur américain !

Un luxe démesuré

Si Jupiter Island a eu autant de mal à trouver preneur, c’est que la propriété qui comprend une villa de 1 000 m², un mini « Aquaboulevard » pour les enfants, cinq pavillons, un cinéma, un salon de massage, des logements pour le personnel, quatre garages et des ascenseurs dans la résidence principale…, le tout sur un terrain de 2,2 hectares, au bord de l’océan Atlantique, est loin d’être facile à faire tourner et à entretenir. Les coûts de fonctionnement (services de ménage, entretien des piscines et des jardins…) sont exorbitants.

De quoi s’occuper…

Le nouveau propriétaire a affirmé vouloir faire de Jupiter Island sa résidence secondaire. Avec 13 chambres, 14 salles de bains, un terrain de tennis, trois piscines et un terrain de golf, il devrait pouvoir accueillir ses amis et profiter de son temps libre.

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *