publicité
En lecture

Le 21 rue de la Boétie change d’adresse au M...

Le 21 rue de la Boétie change d’adresse au Musée Maillol

Jusqu’au 23 juillet, le Musée Maillol se grime en 21 rue de la Boétie, adresse historique de la galerie du marchand d’art Paul Rosenberg. Grâce notamment à sa petite-fille Anne Sinclair, les peintures de l’homme d’affaires sont de nouveau rassemblées.

C’est l’hommage d’une petite fille. Anne Sinclair voulait honorer la mémoire de son grand-père Paul Rosenberg. Ce dernier était un marchand d’art historique de la première moitié du XXe siècle, mort en 1959, dont la galerie se trouvait au 21 rue de la Boétie à Paris. L’adresse, qui est également le titre du livre éponyme publié par Anne Sinclair en 2012, aux éditions Grasset, et qui donne aujourd’hui son nom à une exposition envoûtante, au sein du musée Maillol, visible jusqu’au 23 juillet.

L’évènement propose plus d’une soixantaine d’oeuvres, allant de Pablo Picasso à Georges Braque, en passant par Marie Laurencin et Fernand Léger. Des oeuvres tant éclectiques que fascinantes, pour certaines présentes en France pour la première fois. D’autres proviennent des collections de grands musées européens comme le Centre Pompidou, le Musée d’Orsay ou encore le Deutsches Historisches Museum de Berlin. Si toutes les peintures n’appartenaient pas à Paul Rosenberg, les autres ont un lien direct avec l’époque dans laquelle vivait le marchand, le XXe siècle, moment artistique considéré comme crucial dans l’art pictural.

Paul Rosenberg avait le flair, celui de trouver l’oeuvre rare qui sera appréciée, ce qui lui a permis d’acquérir une collection rarissime, durant plusieurs années. Une partie de cette collection est visible aujourd’hui au Musée Maillol. Ce flair et cette passion de la peinture lui fit également gagner l’amitié de Picasso ou encore de Matisse. Parce qu’il est juif, Paul Rosenberg est obligé de fuir la France, et de rejoindre les Etats-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Anne Sinclair justifie son travail de mémoire par une envie de retracer l’histoire familiale. Marraine de l’exposition, Anne Sinclair est surtout journaliste, écrivain. Elle redonne aujourd’hui un second souffle à un lieu, oublié depuis trop longtemps.

 

Où ? Au Musée Maillol, 59,61 rue de Grenelle, 75007 Paris

Tous les jours de 10h à 18h30, le vendredi jusqu’à 21h30

Jusqu’au 23 juillet

Toutes les informations sur l’exposition, par .

Marie Laurencin (1883-1956), Anne Sinclair à l’âge de quatre ans, 1952, Huile sur toile, 27 x 22 cm, Collection particulière.© Fondation Foujita / ADAGP, Paris, 2016S/Service presse/Musée Maillol

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *