publicité
En lecture

Le gouvernement revoit sa copie sur le PTZ et le C...

Le gouvernement revoit sa copie sur le PTZ et le CITE

Le PTZ sera accessible en zone B2 et C dans le neuf pendant deux ans. Le crédit d’impôt est, lui, prolongé pour les portes, fenêtres et chaudières au fioul.

De passage à la quatrième édition des « 24 heures du bâtiment », organisée par la Fédération Française du Bâtiment, Emmanuel Macron s’est efforcé d’apaiser les tensions et de renouer le dialogue avec les chefs d’entreprise et les artisans du secteur présents au Palais des congrès de la porte Maillot et exaspérés par les mesures annoncées par le gouvernement concernant le logement.

Les plans Logement et Transitions énergétiques passent mal

Et pour cause : le secteur du bâtiment se porte mieux. Il embauche. La crise est derrière lui. Mais la pente a été longue à remonter. Personne n’a envie de la dévaler à nouveau. C’est pourquoi les mesures du gouvernement annoncées en septembre dernier ont plus qu’inquiété les professionnels.

Les points qui fâchent ?

Le devenir du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C et du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Le secrétaire d’État Julien Denormandie avait annoncé mi-septembre que le PTZ ne s’arrêterait pas au 31 décembre 2017 contrairement à ce que prévoit la loi mais qu’il serait recentré sur des zones plus ciblées. Les zones où la demande de logements est moins forte (B2 et C) sortiraient naturellement donc du dispositif. Concernant le CITE, il était question que le changement de portes, fenêtres et volets ne soient plus éligibles à cette aide (passage d’un taux de 30 à 15 % depuis le 27 septembre, puis plus rien après le 28 mars).

La construction de maisons neuves soutenue en province

Le Président de la République a fait un geste et annoncé devant les entrepreneurs avoir demandé au gouvernement de revoir sa copie sur le PTZ. Ce qu’a fait le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, dans la foulée : le PTZ sera donc prolongé de deux ans dans le neuf en zone B2 et C. Pour ces deux zones, le montant maximum du PTZ sera en revanche limité à 20% du prix du bien acheté contre 40 % en zone A, B et A Bis.

Pas de sortie brutale des fenêtres et chaudières à fioul du CITE

L’hôte de l’Elysée a également ré-ouvert la négociation sur le sujet sensible de l’éligibilité des fenêtres, portes, volets et des chaudières performantes au fioul au CITE. Il faut « qu’on sorte là-dessus en sifflet » a-t-il expliqué avant d’ajouter : « Il ne faut pas (l’) arrêter (pour) certaines chaudières fioul qui sont respectueuses de l’environnement. » Le CITE est donc prolongé jusqu’au 31 décembre 2018.

 

 

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *