publicité
En lecture

Sous-Location : Smartrenting débarque à Bordeaux !...

Sous-Location : Smartrenting débarque à Bordeaux !

Après Paris et Lyon, Smartrenting, spécialiste de sous-location innovante pour ville étudiante s’installe à Bordeaux.

Lancée en 2015 à Paris, l’aventure Smartrenting a été créée par Thibault Martin, Romain Bernard et Théo Vassoux, trois étudiants dont l’ambition était de démocratiser la sous-location en toute légalité. Après s’être implantée avec succès à Paris, la start-up a conquis la région lyonnaise en mai dernier et s’apprête à faire de même avec Bordeaux.

Un concept adapté aux besoins des étudiants mobiles

Alors que Bordeaux traverse une crise du logement sans précédent, il est devenu extrêmement difficile pour les étudiants de s’y installer. En effet, cette année, le CROUS a enregistré une rentrée record avec plus de 90 000 étudiants inscrits. Face à cette arrivée massive d’étudiants, les logements ont rapidement été pris d’assaut, obligeant certains étudiants à renoncer à leur poursuite d’études à Bordeaux. Cependant, ces étudiants locataires sont ouverts à des opportunités de mobilité non anticipées tout au long de leurs études (Erasmus, stages en France ou à l’étranger, VIE, Séjours linguistiques, …). En effet, 43% des étudiants bordelais ont un projet de départ au cours de leur année scolaire*. Plus que n’importe quel étudiant français, l’étudiant bordelais se retrouve face à un réel dilemme : payer un loyer à vide en leur absence ? Ou le rendre et galérer à leur retour pour retrouver un logement. C’est là qu’intervient Smartrenting : l’agence s’engage à payer le loyer de l’étudiant en son absence.

Comment sous-louer son appartement ?

Le concept de sous-location de Smartrenting est unique en son genre. En effet, l’agence garantit le versement intégral du loyer à l’étudiant ainsi que la gestion complète de son bien de l’entrée jusqu’à la sortie du sous-locataire. Le tout, gratuitement pour le locataire et son propriétaire, mais aussi en toute légalité ! Afin de garantir la légalité de la sous-location du bien, deux conditions doivent cependant être réunies : un accord écrit de la part du propriétaire doit être remis à Smartrenting et le versement du loyer ne doit pas être supérieur à celui que le locataire paie.

Le logement : un frein à la mobilité

« L’expérience à l’international est devenue un passage obligé pour les étudiants, explique Thibault Martin, co-fondateur de Smartrenting. De nombreuses écoles possèdent de multiples campus aux quatre coins du monde où ils peuvent partir étudier, comme c’est le cas de Kedge Business School ou de l’INSEEC par exemple. La parfaite maîtrise de l’anglais est aussi un atout indispensable à développer au cours des expériences internationales, elle est garante de la réussite de leurs futurs projets professionnels. Malheureusement, la question du logement est un réel frein à la mobilité des étudiants, que ce soit d’un point de vue logistique ou financier. Ils n’ont pas d’autres solutions que de rendre leur logement ou de payer un loyer à vide, ce qui est fort dommage ! Avec Smartrenting, nous avons pour objectif de faciliter le départ des étudiants pour qu’ils puissent réaliser leur projet sans contrainte.»

A la conquête de Bordeaux

Après Paris et Lyon, c’est à Bordeaux que Smartrenting prend donc ses quartiers. Gérée par Thibaut Doutriaux, l’agence bordelaise prévoit de recruter plusieurs profils pour favoriser son développement : un second City Manager, un Opérationnel Manager, un Commercial ainsi qu’un Business Developper. Smartrenting attend donc de pieds fermes les étudiants bordelais pour les accompagner dans leurs projets de mobilité !

*Sondage réalisé par Smartrenting sur la mobilité étudiante.

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *