En lecture

« L’héritage d’Haussmann est vivant »,...

« L’héritage d’Haussmann est vivant », Alain Dinin, PDG Nexity

Le PDG de Nexity, Alain Dinin considère que l’héritage du baron Haussmann structure encore Paris.

L’héritage d’Haussmann est vivant ; il structure encore aujourd’hui Paris. Au-delà du volume, du nombre de voies, places et espaces collectifs créés, deux raisons principales, pour moi, expliquent cette pérennité : d’abord, les principes d’Haussmann, simples, sont centrés sur la densité.

Les grandes percées haussmanniennes qui reprennent les tracés historiques sont complétées de réseaux secondaires et tertiaires qui fabriquent « le maillage » et « l’ilot »haussmanniens – 210 intersections au kilomètre carré -, instruments de la densité. Une densité élevée, supérieure à celle des formes urbaines plus récentes, mais dont chacun voit qu’elle est… contemporaine.

Sur ce concept résolument moderne, vient se greffer la deuxième raison clé : la volonté politique. Napoléon III donne à Haussmann les moyens d’un bouleversement profond – les cartes le montrent – et rapide : moins de trente ans pour les travaux principaux, ce qui, pour l’époque, est très court. Les critiques seront virulentes mais ces deux raisons, vision juste et volonté politique expliquent pourquoi, un siècle et demi plus tard, Haussmann reste « la » période référence d’un volontarisme urbain réfléchi.

© Shutterstock © Caroline Morin


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *