publicité
En lecture

Découvrez les destinations immobilières qui font r...

Découvrez les destinations immobilières qui font rêver les ultra riches

De la Suisse à l’Irlande en passant par l’Inde, les nouvelles places fortes de l’immobilier haut de gamme tranchent par leur exotisme.

Miami, PortoFino ou Manhattan seraient-ils passés de mode ? Oui à en croire le réseau d’agences immobilières de luxe Coldwell Banker France & Monaco. Alors que le marché du prestige réalise une très bonne année (+ 16,9 % de ventes pour Coldwell Banker), de nouveaux points chauds de l’immobilier haut de gamme émergent un peu partout dans le monde.

Lugano l’européenne

C’est la troisième place financière de Suisse. Lugano attire, année après année, une clientèle de supers riches venus de l’Europe de l’est : « Ce sont essentiellement des Russes, des Biélorusses et des Ukrainiens en quête de sécurité et d’un climat méditerranéen », souligne Laurent Demeure, président et CEO de Coldwell Banker France et Monaco. Une église catholique a été rachetée pour en faire une église orthodoxe. Une école russe a ouvert ses portes en 2008, et l’on dénombre désormais plus de 850 ressortissants des pays de l’est contre 388 au début des années 2000. « Cette communauté apprécie tout particulièrement la commune de Collina d’oro, juste à côté de Lugano», ajoute-t-il. Un marché des plus dynamiques, qui voit se multiplier les acquisitions de superbes palaces de 185 m² pour 5,5 millions d’euros, près du lac ou encore de villas de plus de 700 m² à 7 millions d’euros.

Dalkey, le Neuilly irlandais

Autre destination prisée par les londoniens mécontents du Brexit, Dalkey, dans la banlieue de Dublin en Irlande. « On y parle anglais, l’économie est stable et les projets de promotions immobilières nombreux. Près de 70 grues sont actives dans le centre ville uniquement contre 34 en février 2016 », précise le président de Coldwell Banker. Sans oublier, un impôt sur les sociétés très favorable aux entreprises. « La ville compte déjà 609 millionnaires dont le chanteur Bono, ajoute Laurent Demeure. Ainsi, il n’est pas rare de voir des maisons victoriennes dans le centre se vendre entre 8 et 10 millions d’euros. » Ainsi, Dalkey est une agglomération dont le rôle devrait prendre de plus en plus d’importance tout au long du processus de séparation du Royaume-Uni et de l’Union européenne selon le réseau. Les professionnels y attendent, pour 2018, une hausse des prix de 8 %.

Bangalore, la Silicon Valley indienne

Enfin, la dernière grande place émergente dans l’immobilier de luxe international se situe en Inde. La ville de Bangalore attire les acteurs du numérique. « On y trouve la plus grande concentration de professionnels IT au monde avec 21 universités dédiées à l’ingénierie. Une population jeune, cosmopolite avec un fort pouvoir d’achat, sortie de Harvard ou du MIT. » Il faut dire que les prix sont moins chers qu’ailleurs pour des biens d’exception. « Compter 2,8 millions d’euros pour un 695 m² avec de nombreux services de luxe comme des salles de sport, des piscines, des salles de cinéma, des courts de tennis, de squash… », ajoute Laurent Demeure. Le potentiel va s’accroître dans les années qui viennent. Un métro est en cours de construction ainsi qu’un aéroport international. De quoi attirer une clientèle de jeunes nomades en quête d’exotisme…

©byBazikPress/Ludovic Clerima © krachapol – Fotolia.com


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *