La Fondation l’Adresse et L’UNAPECLE se mobilisent en faveur de l’Ukraine

Ukraine
© DR.L'Adresse

La Fondation l’Adresse s’engage à contribuer au financement des hébergements d’une partie des familles d’enfants ukrainiens malades qui seront soignés en France.

Alors que la crise en Ukraine se poursuit, de nombreuses familles ont fui leur pays pour un endroit plus sûr. Parmi ces familles, certaines ont malheureusement un enfant malade qui ne peut pas toujours recevoir les soins nécessaires dans le pays où ils ont trouvé refuge.

Les enfants seront soignés en France

C’est ainsi que plus de soixante enfants ukrainiens malades vont être accueillis en France prochainement. Une vingtaine d’entre eux, atteints de cancers ou de leucémie, en provenance de Pologne, sont déjà arrivés le 21 mars dernier et vont être soignés dans des centres de santé de plusieurs régions françaises.

Pour les aider et les accompagner dans le suivi de leur traitement médical, le gouvernement et les médecins de la Société Française contre les cancers de l’enfant s’organisent au mieux, avec l’aide d’associations locales qui se mobilisent pour répondre aux besoins de ces enfants et de leurs familles à la suite de leur arrivée.

Parmi ces associations, L’UNAPECLE identifie les possibilités d’hébergement, élément indispensable pour accueillir comme il se doit les parents et leurs enfants partis souvent sans rien.

la Fondation l’Adresse aidera à l’hébergement d’une partie des familles d’enfants traités

La Fondation l’Adresse ne pouvait pas rester sourde à l’actualité internationale. Après un nouveau mois de mobilisation en faveur de l’UNAPECLE en février dernier, dans le cadre de l’opération « 1 dessin = 1 soutien », la Fondation l’Adresse s’engage dès à présent à contribuer au financement des hébergements d’une partie des familles d’enfants traités en France.

En effet, partenaire depuis 3 ans, La Fondation l’Adresse aide au financement des hébergements des familles d’enfants atteints de cancers ou de leucémie, afin de les rapprocher de leur lieu d’hospitalisation.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo