« Le secteur du logement neuf est asphyxié », Norbert Fanchon

© adobestock

Les indicateurs dévoilés au cours de la conférence de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) sont alarmants… Le point avec Norbert Fanchon, Président du directoire du Groupe Gambetta.

Les résultats du troisième trimestre confirment la tendance de ces dernières années… Pour Norbert Fanchon, Président du directoire du Groupe Gambetta, la crise ne fait que commencer pour le secteur du logement neuf :

« Le secteur du logement neuf est toujours plus asphyxié, alors qu’il pourrait être le moteur de la reprise économique du dernier trimestre 2020 et de l’année 2021. La demande en logement est là. Nous avons eu 82 000 réservations sur les neuf premiers mois, un chiffre certes en baisse de 30% par rapport à 2019, mais un chiffre cohérent à la production de logement depuis 10 ans.

Par le manque de produit à vendre, la production va continuer de s’effondrer, et les professionnels ne pourront pas répondre à la demande l’année prochaine.

Autres chiffres qui devraient faire réagir les autorités, les mises en vente sont en baisse de 40% depuis le début de l’année, chutant à 53 000 logements, représentant moins de 6 mois d’activité. Pire, le nombre de permis de construire sur le logement collectif est en baisse de 14,5% sur la même période (-43% de date à date entre juillet 2017 et juin 2020).

Que ce soit par manque d’ambition ou par manque de moyens financiers des élus, nous risquons une hausse des prix de l’immobilier dans les mois à venir. C’est surtout une opportunité manquée de combler les pertes économiques liées à la crise sanitaire, en attendant la reprise des industries à l’arrêt aujourd’hui : aéronautique, tourisme, loisir… »

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !