« Éliminer les incertitudes du marché immobilier en garantissant le prix de vente », Bertrand Martin (Casavo)

Bertrand Martin, directeur général de Casavo est l’invité de Mon Podcast Immo au micro d’Ariane Artinian.

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Fort d’une levée de fonds de 400 millions, Casavo, plateforme spécialisée dans la vente garantie de biens immobiliers, vient de débarquer sur le marché français en rachetant Proprioo. Son directeur général, Bertrand Martin, est l’invité de Mon Podcast Immo. Extraits choisis.

Mon Podcast Immo : Présentez-nous Casavo…

Bertrand Martin : À l’origine italienne, Casavo a été créée en 2017 par Giorgio Tinacci sur le modèle du ibuying, c’est-à-dire le rachat immédiat de biens de particuliers qui souhaitent vendre. Après l’Espagne et le Portugal, nous arrivons en France, forts d’une levée de fonds cet été de 400 millions d’euros destinée à financer notre croissance en Europe et notre modèle économique basé sur l’accompagnement des vendeurs. Cette levée de fonds nous a également permis de racheter Proprioo afin d’accélérer notre lancement en France.

Mon Podcast Immo : Concrètement, comment ça marche pour quelqu’un qui souhaite vendre un bien ?

Bertrand Martin : Aujourd’hui, le niveau d’incertitude sur le marché immobilier est très élevé –taux d’usure, taux d’intérêt en hausse, inflation. D’où notre envie de répondre à cette incertitude avec notre offre de vente garantie qui permet au vendeur de bénéficier de la capacité de vendre au meilleur prix, en attachant au mandat une offre d’achat dont le prix de vente et la date sont prédéterminés dès la signature du mandat. Quoiqu’il arrive, le vendeur sait qu’il pourra vendre son bien à Casavo si, dans les plus ou moins 5 mois de commercialisation, il ne trouve pas preneur.

Mon Podcast Immo : Quelle est la décote entre le prix initial et le prix que vous garantissez au bout des 5 mois ?

Bertrand Martin : L’objectif est de définir avec le vendeur le bon prix du marché qui va s‘appuyer sur les transactions récentes et l’expertise des agents Proprioo qui connaissent très bien leurs secteurs. Sur la base de ce prix, on va appliquer une petite décote sur le prix d’achat par Casavo, le cas échéant, d’environ 1 % inférieure au net vendeur. Ainsi, si on prend un prix du marché de 100, avec des honoraires de 5 %, on arrive à 95. Le prix d’achat par Casavo sera donc de 94.

Mon Podcast Immo : N’est-ce pas trop risqué de débarquer en France sur un marché qui est au plus haut ?

Bertrand Martin : Il est difficile de se projeter sur ce que sera l’état du marché dans 3, 6 ou 12 mois. La vente garantie permet d’éliminer ce facteur d’incertitude pour le vendeur. Et c’est tout le savoir-faire de Casavo de maîtriser cette ingénierie financière pour maîtriser le niveau de risque afin de pouvoir en décharger le vendeur.

Mon Podcast Immo : En Italie, le rachat est instantané. En France, le délai de 5 mois est donc une première appréciation du risque que vous avez cerné ?

Bertand Martin : Tout à fait. En Italie comme en Espagne, le marché est très différent. Il est très difficile de vendre dans certaines zones avec des délais parfois 50 % supérieurs à ceux qu’on peut trouver en France et beaucoup de biens nécessitent pas mal de rénovations. Ce qui explique que Casavo va se porter immédiatement acquéreur d’un bien avec une décote forcément supérieure.

Mon Podcast Immo : Quels sont vos objectifs de développement en France ?

Bertrand Martin : Nous démarrons à Paris avec bien sûr l’objectif de couvrir un maximum de zones en s’appuyant sur la présence de Proprioo en Ile-de-France, à Marseille, Nice, Nantes et Lyon. Nous visons 1 % de parts de marché dans les zones où nous débutons, soit les 9e, 10e, 11e et 12e arrondissements parisiens.

Mon Podcast Immo : Avec votre levée de fonds de 400 millions d’euros, combien garantissez-vous de racheter des biens ?

Bertrand Martin : Déjà, 100 million sont destinés à financer la recherche & développement, la croissance des équipes, l’acquisition de Proprioo. Les 300 autres millions, qui sont de la dette, vont servir potentiellement à pouvoir acheter des biens en France, Italie, Espagne ou au Portugal. Une part importante est destinée à la France pour justement garantir notre capacité, le cas échéant, à acheter des biens pour les revendre.

Mon Podcast Immo : Chez Casavo, vous appliquez 5 % d’honoraires, ce qui est dans la moyenne. Est-ce la fin des néo agences à prix cassés ?

Bertrand Martin : On assiste effectivement à des effets de consolidation, mais je pense que le modèle est destiné à continuer. Pour ce qui est de Proprioo, l’objectif est moins de casser les prix mais beaucoup plus de garantir un très haut niveau de services, avec une très bonne formation des agents. Néanmoins, la combinaison d’une offre de vente garantie avec les services d’une néo agence comme Proprioo répond au besoin des acheteurs et des vendeurs d’avoir un point d’entrée avec plusieurs options de services et d’offres.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plateforme de podcast préférée.