Paris Fibre

Location meublée : les trucs et astuces pour attirer les touristes étrangers

Localisation, équipement, surprises… pour fidéliser les touristes lorsque vous mettez votre bien en location saisonnière, il est bon d’anticiper leurs désirs.

Les beaux jours reviennent enfin ! Et avec eux, les touristes dans la capitale. De quoi donner envie aux propriétaires en quête d’un complément de revenu de mettre en location saisonnière leur bien immobilier. Qu’il s’agisse d’une location par agence ou via une plateforme du type d’Airbnb ou Abritel, quelques règles sont à suivre pour être sûr d’attirer des visiteurs, et les faire revenir.

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

La sacro-sainte règle de l’immobilier vaut également pour la location saisonnière. L’emplacement fait tout, et à Paris, les biens situés dans les arrondissements centraux (1er, 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème) sont avantagés. « Cette affection pour les arrondissements centraux est particulièrement marquée chez les Chinois et les Brésiliens qui souhaitent également être au plus près des principaux monuments de la capitale. Les Russes et les Japonais préfèrent plutôt les quartiers cossus de l’ouest parisien qui leur garantissent confort et sérénité », indique-t-on chez Lodgis, agence immobilière spécialisée dans la location meublée.

À noter que l’ampleur du phénomène des locations saisonnières est tel dans les 4 premiers arrondissements de la capitale qu’Airbnb, sous la pression des pouvoirs publics, a décidé de mettre en place depuis le 1er janvier un compteur afin de bloquer automatiquement le nombre de nuitées à 120 par an pour les loueurs, comme le veut la loi.

Immobilier neuf vs immobilier ancien

Dans le duel qui oppose l’existant au neuf, le charme de l’haussmannien l’emporte sur presque toutes les typologies de clientèles selon Lodgis : « L’architecture haussmannienne avec ses parquets, ses moulures et ses cheminées, fait craquer les Américains. Ils apprécient les appartements du XIXe siècle qu’ils trouvent chaleureux. Les anglo-saxons eux aussi adorent le charme de l’ancien avec une préférence pour les appartements sous les toits de la capitale ». D’après l’agence, l’immobilier neuf séduirait davantage la clientèle russe.

Sachez en tout cas, s’il s’agit d’un logement neuf, compenser l’absence de cachet historique par des équipements tout confort, comme un chauffage et une ventilation qui fonctionne bien. L’haussmannien, malgré son charme, est souvent désastreux en terme de performance énergétique.

Les petits plus qui font la différence

Parmi les éléments aujourd’hui essentiels pour louer en meublé touristique, pensez à la connexion internet en laissant en évidence les codes Wifi pour vos visiteurs. Songez également à délivrer un espace relativement neutre. Inutile d’avoir des centaines de portraits de vous et vos amis accrochés aux murs. Côté surprise, il est toujours agréable d’être accueilli par une petite boîte de gâteaux sur la table voire une bouteille de vin à disposition des voyageurs. Laissez également en évidence le thé, le café et autres éléments pour le petit-déjeuner afin d’éviter aux locataires de devoir en acheter des paquets entiers pour quelques jours seulement.

Autre point essentiel qui ne coûte pas cher, mettre en évidence sur le frigidaire par exemple, les informations pratiques (code pour le logement), et autres bonnes adresses du quartier afin d’aiguiller vos touristes une fois que vous aurez quitté le logement.

© SweetRédaction