[Escapade ] Tenuta Olive Alive : un paradis à l’ombre de Syracuse

Après 4 ans de travaux, Dominique et Italo ont ressuscité cet hôtel de poche, cerné d’oliviers et de vignobles. Idéal pour déconnecter.

Plus au sud que Tunis et blotti en pleine Sicile baroque, cerné d’oliviers et de vignobles au tempérament de feu, ourlé à peine plus loin des eaux scintillantes d’une méditerranée au caractère bien trempé, Tenuta Olive Alive vient compléter l’aura d’un des plus beaux villages baroques de Sicile : c’est un paradis ressuscité, un rêve enfoui d’adolescent. La réalité d’Italo, enfant du pays revenu en ses terres de miracle. Avec la volonté de faire resurgir toute la beauté d’un site minéral unique, encore emprunt des forces telluriques, et autrefois dévasté par le feu.

Etre reçu comme à la maison

Aujourd’hui Tenuta Olive Alive, ce sont douze hectares d’une nature ressuscitée, une production confidentielle d’huile d’olive bio, cinq chambres à l’italienne et un cottage caché dans la végétation, qu’Italo et Dominique ont réveillé après 4 ans de travaux. Leur détermination ? Elle s’est forgée à l’épreuve du temps… Avec l’envie petit à petit d’accueillir les ulysses en quête d’expérience humaine, d’un havre de charme qui aurait un peu plus à offrir que de belles chambres et une piscine. Faire escale à Tenuta Olive Alive, c’est embrasser la poésie d’un propriétaire inspiré, hédoniste, « têtu comme un olivier », fou d’histoire(s) et légèrement écrivain à ses heures. Italo a la distance de ceux qui ont parcouru le monde pour mieux revenir. Et qui savent que le luxe d’une telle cachette, c’est d’être reçu « comme à la maison ».

« Visiter l’Italie sans voir la Sicile, c’est n’avoir rien vu de l’Italie », Goethe (1787)

Gâteaux, yaourts, jus, charcuterie et fromages locaux…

Les chambres décorées par Dominique ont chacune leur personnalité et échappent aux « standards ». Dans un confort exempt de superflu, Etna, Syracuse, Caltagirone… portent fièrement leurs origines. Et c’est toute l’authenticité de cette île encore préservée qui incarne l’art de vivre de cette « maison de famille ». « J’ai eu le coup de cœur pour cette région car j’y ai justement retrouvé la Sicile des années 60, alors pas question de dénaturer cette sincérité avec une sophistication artificielle et déplacée ». Petit-déjeuner fait « maison » (gâteaux, yaourts, jus, charcuterie et fromages locaux), balade avec le propriétaire au milieu des oliviers, des caroubiers, des citronniers et des orangers… et le soir venu, apéritivo improvisés ou dîners sur demande. Passionné de cuisine, Italo s’est entouré de cordons bleus locaux pour élaborer chaque jour à ceux qui le souhaitent un menu hérité des recettes de grand-mères. A l’image de la cuisine italienne : nostalgique mais pas ‘cliché’, familiale, 100% produits.

Pour vivre heureux…

Conscient que l’on ne choisit pas Tenuta Olive Alive par hasard – il y a un petit côté Robinson à venir se perdre sur ces 12 hectares de végétation méditerranéenne – Italo a poussé l’intimité à proposer ce « refuge » pour ceux qui veulent déconnecter, s’isoler et vivre comme dans une propriété privée. Cerclé d’un jardin de roses et d’herbes aromatiques, il a gardé tout le charme des bâtisses rurales, des abris de berger, avec ses pierres apparentes. Au loin, la pointe extrême de la Sicile, Capo Passero, dernière étape avant l’Afrique, et le bleu de la méditerranée.

Le meilleur Insider de la région

Jamais rassasié, Italo profite de l’hiver pour sillonner sa terre natale. Toujours à l’affut d’une cuisine de la nonna jamais goûtée, d’un point de vue hors des sentiers battus, d’un village méconnu. Chaque matin, il a plaisir à conseiller, réserver, optimiser la journée de ses hôtes les plus curieux. La Sicile est une terre riche d’histoire. Qui concentre toutes les dominations de la méditerranée. « Une terre de fantômes » rappelle Italo. Il suffit de se promener dans la campagne pour ressentir toute cette histoire. Et pas seulement parcourir les volées d’escaliers, traverser les places et admirer les palazzos de Ragusa, Modica et Noto, capitale du baroque sicilien. Cette région en particulier offre la chaleur théâtrale d’une architecture exhubérante et à moins d’une demi-heure, la fraîcheur des réserves naturelles, d’un paysage de calanques ou à l’inverse de plages kilométriques. Noto est un point de chute idéal pour rayonner.

C’est l’huile d’olive qui coule dans nos veines…

La personnalité de ce Domaine singulier n’aurait pas la même saveur sans le millier d’oliviers patiemment ressuscités par Italo. Au point que la nature, reconnaissante, produit aujourd’hui quelques 3000 litres d’une huile d’olive parmi les plus délicates de toute la région. Une huile aux arômes d’herbe fraîchement coupée que l’on doit au flair d’Italo, qui récolte en avance et va au pressoir deux fois par jour pour ne pas laisser les olives s’oxyder. Une production qu’Italo maintient aussi volontairement confidentielle, pour obtenir chaque année le même niveau de qualité.

Combien ça coûte de séjourner à Tenuta Olive Alive

Dans l’une des 5 chambres qui font le charme de la Villa Augusta : à partir de 150 € la nuit en basse saison et 220 € la nuit en haute saison, incluant le petit-déjeuner… et les excusions en bateau, l’été. Dans le Gîte Bellavista, jouissant d’une des plus belles vues sur les paysages de Noto : à partir de 150 € en basse saison et 7 jours minimum en haute saison pour 1500 € la semaine (hors petit dej). Tenuta Olive Alive.

© by BazikPress