Crédit immobilier : La braderie de l’été est lancée !

Meilleurtaux publie sont palmares semestriel du pouvoir d’achat immobilier et constate une pulvérisation des records de taux de crédit.

« Malgré des taux en baisse par rapport au début de l’année 2018, le pouvoir d’achat immobilier n’évolue pas de la même manière dans l’ensemble des villes de France au cours des 6 derniers mois », explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. « Une France coupée en 3 avec la moitié des villes au quasi statu quo, une autre petite moitié qui subit des baisses et une ville (Le Mans) qui fait figure d’exception avec un gain de 11m2 bénéficiant à la fois d’une baisse de taux et d’une baisse des prix », ajoute-t-elle.

Pouvoir d’achat immobilier boosté Saint-Etienne, au Mans et  à Nimes

Saint-Etienne caracole toujours et de loin en tête avec 153m2 finançables pour 1000€ de remboursement mensuel. Vient ensuite Le Mans qui prend la seconde place à la ville du Havre, suivie de Nîmes (100m2) qui prend la 4ème place aux dépens d’Angers (95m2 et 6m2 de perdus en 6 mois). Pas de changement entre la 6ème place et la 9ème place du classement mais des baisses enregistrées pour Dijon, Reims et Grenoble (respectivement, 1, 3 et 2m2 de moins). Sur la 10ème place du podium, on trouve Montpellier (72m2) qui devance Marseille (71m2), cette dernière ayant perdu 4m2 de pouvoir d’achat en 6 mois. Marseille est elle-même à égalité avec Rennes qui devance Toulouse (70m2) et une perte de 4m2 en 6 mois, et Lille (68m2). Strasbourg (stable à 64m2), offre un pouvoir d’achat immobilier plus élevé que Nantes qui a perdu 2m2 (62m2) et se positionne à la 15ème place. Nantes est donc 16ème (62m2), suivie avec 11m2 de moins par Nice (51m2). Les trois derniers sont donc Lyon, Bordeaux et Paris qui ont perdu en 6 mois respectivement 2, 3 et 1m2 avec 47m2, 46m2 et 22m2 seulement pour la capitale.

Une mention spéciale pour Le Mans : 2ème du classement avec une pièce en plus !

Seule ville à ne pas « souffrir » de l’effet TGV malgré sa proximité immédiate avec Paris, Le Mans profite à la fois de prix en légère baisse et du recul des taux qui permettent à ses habitants de gagner une pièce en seulement 6 mois. En effet, 11m2 de gagnés entre janvier et juillet 2018 pour une mensualité équivalente de 1000€.

Meilleurs taux négociés : records pulvérisés, la grande braderie est lancée !

« Cette fois ça y est, les records sont atteints et même pulvérisés si nous nous penchons sur les taux réellement obtenus par Meilleurtaux.com », constate Maël Bernier.  Les taux sous la barre des 1% pour les durées égales ou inférieures à 15 ans, autour de 1% voir en dessous jusqu’à 20 ans sont désormais monnaie courante. « Plus éloquent encore le profil des heureux bénéficiaires des taux canons. Jusqu’alors réservés aux excellents dossiers, les décotes sont aujourd’hui monnaie courante y compris pour des emprunteurs ne disposant pas d’apport, sur des longues durées, et ce quel que soit l’âge des candidats à l’acquisition », conclut-elle.

A Paris, 1% sur 20 ans, emprunt de 500 000€, apport 230 000€, revenus 8750€ nets/mois, célibataire
A Reims : 0,50% sur 15 ans, emprunt 272 000€ sans apport, revenus 6600€ nets/mois, célibataire
A Saint Etienne : 0,90% sur 20 ans, emprunt de 292 000€, apport 20 000€, revenus 7300€ nets/mois pour le couple
A Calais : 1% sur 20 ans, emprunt 155 000€, 40 000€ apport avec 2734€ nets de revenus pour le couple.
A Dinan : 1% sur 20 ans, emprunt 254 000€, apport 20 000€, revenus 6000€ nets/mois pour le couple.

© mysweetimmo/pixabay