Le Grand Paris plus attirant que jamais pour les investisseurs

Entre l’arrivée prochaines des nouvelles gares et le Brexit, le Grand Paris séduit de plus en plus d’investisseurs prêts à s’implanter en Île-de-France.

Enfin les premiers résultats. Qu’il s’agisse de l’immobilier de bureau comme l’immobilier résidentiel, les premiers frémissement dus à l’arrivée prochaine du Grand Paris Express commencent à se faire sentir ici et là en Île-de-France. Les investisseurs étrangers sont sur le qui vive, malgré les retards annoncées dans la livraison de ce super métro, comme l’observe Léo Attias président de Fiabci France, dans la vidéo ci-dessus : « L’intérêt des Chinois sur le Grand Paris est évident. Ces investisseurs sont aujourd’hui friands de grandes surfaces foncières pour réaliser de grands projets avec de nouvelles zac sur des sites comme celui de Paris Saclay ».

1 million d’emplois d’ici 2030 grâce au Grand Paris

Car une fois les 68 gares sorties de terre, la région devrait être l’une des plus importantes sur le plan économique de toute l’Europe. Selon la fédération des bâtiments publics d’Île-de-France près d’un million d’emplois supplémentaires seront créés d’ici 2030 grâce au Grand Paris. 70 000 logements par an devraient être livrés et la croissance de la région Île-de-France serait, à terme, dopée de 3 % à 4 %. Près de 450 hectares de terrains seront également transformés dans le cadre de ce que l’on surnomme déjà « le chantier du siècle ».

Des prix à la hausse à Saint-Denis, Bagneux, Issy-les-Moulineaux et Maisons-Alfort

Une opération dont l’impact sur l’immobilier existant se fait déjà sentir, comme le notait MeilleursAgents. Des premières hausses de prix avaient été constatées en février dernier de l’ordre de 5 % à 9 % dans des communes comme Saint-Denis, Bagneux, Issy-les-Moulineaux et Maisons-Alfort, ces cinq dernières années. Certaines villes mettent en place, comme à Montreuil ou Bagneux, des chartes avec les promoteurs afin de plafonner les prix de sortie de logements neufs et ainsi limiter la spéculation immobilière. Les investisseurs ont cependant encore de nombreuses villes sur lesquels ils peuvent se positionner pour profiter de rendements locatifs solides mais également d’une valorisation patrimoniale de leur bien quasi assurée. Ne reste plus qu’à passer à l’acte.

© Ludovic Clerima
Era France