Terrains de football : le gazon synthétique, un risque sanitaire ?

La Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) évoque des préoccupations concernant risques sanitaires et gazon synthétique.

Depuis 30 ans, les gazons synthétiques à base de caoutchoucs fabriqués spécialement ou issus de recyclage de pneumatiques se sont développés pour les activités sportives. Il en est recensé 3 049 (environ 7 % du nombre total de terrains). C’est ce qu’indique en effet le ministère des Sports dans une réponse ministérielle du 19 avril 2018 suite à une question portant sur les conséquences sanitaires liés à l’emploi de gazon synthétique dont les granules peuvent se coller aux corps des sportifs.

Par ailleurs, le ministère indique que tous les produits commercialisés en France répondent à la norme française NF P 90-112, plus contraignante que celle existant aux États-Unis puisqu’elle fixe des seuils en toxicologie des différents composants (plomb, zinc…). En second lieu, le ministère précise que de nombreuses études ont été menées avec des résultats concordants qui démontrent que l’effet des billes en caoutchouc sur la santé des sportifs est négligeable, car notablement inférieurs aux limites établies dans le cadre de l’annexe XVII du règlement REACH (règlement de l’Union européenne adopté pour mieux protéger la santé humaine et l’environnement contre les risques liés aux substances chimiques).

Néanmoins, face aux préoccupations des sportifs et des communes, principales propriétaires de ce type de terrains et face aussi à certaines incertitudes relevées dans un rapport de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie par six ministres dont la ministre des Sports pour :

  • analyser les données et les études disponibles sur ce sujet ;
  • identifier les préoccupations qui pourraient en résulter ;
  • réaliser une évaluation des risques.

Les premiers résultats des travaux de l’Anses sont attendus pour juin 2018.

Vous voulez en savoir plus sur une question concernant les conséquences sanitaires de l’emploi de gazon synthétique posée au Sénat ? rendez-vous ici.

Sur une question concernant les risques concérigènes des terrains synthétiques posée au Sénant ? C’est ici

© mysweetimmo/adobestock
Era France