Le label Best Place to Freelance récompense les entreprises où le travail indépendant se fait dans les meilleures conditions

Travailler à la maison c’est bien mais pas dans n’importe quelles conditions… En plein engouement des nouvelles formes de travail et accroissement du nombre de travailleurs indépendants (10 % en France, 34 % aux Etats-Unis), Bureau Veritas Certification, sous l’impulsion de Daniel Pardo, crée un label, unique au monde, définissant les engagements relatifs aux entreprises faisant appel aux freelances.

Le label Best Place to Freelance vise à apporter aux différentes typologies de travailleurs indépendants des garanties sur la qualité et fiabilité de la relation avec les entreprises labellisées.

Un contexte : des pratiques très hétérogènes à l’égard des travailleurs indépendants

Nouvelles formalités contractuelles, nouveaux schémas de travail, lieux de travail non conventionnels : les formes de travail 2.0 impliquent des pratiques très hétéroclites à l’égard des indépendants. Certaines entreprises sont très en avance, d’autres n’intègrent même pas cette nouvelle donne. Il devient urgent de faire évoluer les pratiques en la matière.
La genèse du projet de labellisation vient aussi du constat de mauvaises pratiques dans certaines entreprises. Dès 2016, Daniel Pardo, mettait en lumière, pour la première fois en France, les mauvaises pratiques au sein des sociétés de portage salarial (présence de frais cachés dans certaines d’entre elles). Cette actualité refait surface en novembre 2018 avec le dépôt de nouvelles plaintes.

Une motivation : rehausser les standards et mettre en lumière les bonnes pratiques

« Le bien-être au travail des salariés a déjà prouvé son importance sur la productivité de l’entreprise, explique Daniel Pardo, à l’initiative du label et auteur en 2017 de « Comment travailler avec les indépendants ? » et de « Travaillez comme indépendant en mode mission ». Le même bénéfice doit être attendu du bien-être au travail des équipes externes. S’ils sont bien menés et structurés, l’organisation et le management qu’une entreprise va mettre en place pour travailler avec les freelances peut être source d’avantages compétitifs et générateur de profits. Le Label Best Place to Freelance permet de structurer et améliorer les relations des entreprises faisant appel aux freelances. Il met ainsi en valeur les bonnes pratiques, permet de faire respecter des engagements et rend les entreprises toujours plus responsables vis-à-vis des freelances. »

Une démarche éthique : diagnostic, conseil et implémentation des bonnes pratiques, obtention d’un label

Bureau Veritas Certification est le seul organisme habilité à délivrer le label Best Place to Freelance* aux entreprises réussissant avec succès les audits. AlloMission au travers de la marque dédiée Best Place to Freelance® accompagne les entreprises dans le cadre d’un diagnostic ou de conseil en vue d’implémenter les bonnes pratiques.

Les entités concernées :

  • Les entreprises visées : toute société, quel que soit son secteur d’activité, qui a recours aux services de freelances et plus largement qui a recours aux nouvelles formes d’emploi. Il peut s’agir tant des entreprises clientes des freelances que des entreprises qui gèrent ces nouvelles formes d’emploi (ex : sociétés de management de transition, de portage salarial, intérim…)
  • Les travailleurs indépendants concernés : tous les freelances, quel que soit le statut juridique adopté pour intervenir (micro-entreprise, SAS, SARL, portage salarial, groupement d’employeur, intérim, temps partagé, CDD d’usage, etc.) et quel que soit la forme de travail à laquelle ils recourent (management de transition, travail indépendant collaboratif, travail par plateforme, etc.).

Lancement d’un site dédié à la démarche Best Place to Freelance

Un site dédié et présente l’essentiel de la démarche, https://bestplacetofreelance.fr/,  sera accessible à partir du 4 décembre.

 

 

 

 

© SweetRédaction
Era France