« 70% de nos concitoyens veulent travailler à distance », Philippe Dumont, Cisco

Philippe Dumont, directeur général France de Cisco est passé par le micro d’Ariane Artinian lors du premier forum Gobal Cities Makers. Il aborde la question des bouleversements en cours dans le monde du travail.

La mutation constante des grandes villes s’accompagne de multiples changements qui touchent différents pôles de ces métropoles. Parmi eux celui du travail qui évolue en même temps que la population et les besoins, à mesure que le nouveau monde prend le pas sur l’ancien. Philippe Dumont, directeur général france de Cisco, était l’invité de l’une des conférence du premier forum des Global Cities Makers, le 15 février à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Ile-de-France. L’entreprise, d’origine américaine, est spécialisée en outils de télécommunication, matériel de réseau, cybersécurité, mais aussi routeurs. « Aujourd’hui chez CISCO on regarde l’ensemble des outils qu’on peut fournir aux entreprises, pour opérer au sein de ces villes de façon efficace », voilà comment Philippe Dumont décrit son activité. Et c’est pourquoi Cisco est aux premières loges pour observer les changements qui s’opèrent dans le monde du travail. Pour aborder le sujet des nouvelles habitudes de travail, Philippe Dumont cite notamment le travail à distance, « c’est le souhait de 70% de nos concitoyens » précise-t-il. Ainsi, Cisco étudie en particulier trois formes de travail à distance.

Le travail à distance inter-entreprises

Cela signifie selon Philippe Dumont : « comment j’utilise les ressources qui sont à distance (…) nous on contribue énormément à fournir aux employés qui sont à distance, l’ensemble des ressources d’entreprises ». Et pour le directeur général france de Cisco, le travailleur est lui-même une ressource « donc vous accédez à vous, mais ça peut être l’imprimante mais aussi l’ensemble des applications numériques » précise-t-il. Avec le télétravail, l’employé peut ainsi bénéficier de plus de fluidité dans son activité. Mais pour que la fluidité soit optimale, il doit bénéficier chez lui des mêmes moyens qu’il a dans son bureau. L’an dernier, une étude révèle que 60% des personnes qui télétravaillent en ce moment juge qu’un équipement technologique adéquat est essentiel dans l’exercice de leurs fonctions à domicile. Des chiffres calculés par Harris Interactive pour l’observatoire Enedis.

Accéder partout, tout le temps, à toutes les ressources…

Qui dit accéder à tout en permanence dit obligatoirement bénéficier d’un matériel adéquat et d’un réseau correct. Le tout sans oublier la sécurité, pour laquelle Cisco oeuvre également. Dans le dernier rapport annuel de Cisco sur la cybersécurité, on apprend notamment que « les fichiers au format PDF sont les plus communément visés par les menaces internes ». De plus, toujours selon le rapport, « les terminaux mobiles sont les plus difficiles à protéger ». 

… sans oublier les murs de l’entreprise

L’idée est de « travailler hors les murs avec les clients, et ramener les clients au sein de l’entreprise » explique Philippe Dumont, directeur général de Cisco France. Il précise : « Y a les exemples des grandes banques anglaises qui amènent les clients au sein de leurs agences et qui les mettent en contact avec l’ensemble des ressources qui sont a distance ». Voici un exemple sur lequel Cisco travaille. Autant de situation qui ne vont faire que se multiplier, avec l’évolution des activités, des besoins des entreprises et des travailleurs, et des mutations à l’intérieur des métropoles.

© Andreane Meslard
Propriété privée