30 personnes trouvent leur bonheur chaque jour sur Folhomee

Folhomee, le premier chasseur immobilier virtuel, passe le cap des 100 000 utilisateurs. La startup qui se développe à vitesse grand V sera disponible à Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux, Saint-Etienne, Marseille et Toulouse.

Lancé en 2017, le chatbot sur messenger qui accompagne les acheteurs depuis la recherche d’appartements jusqu’à leur installation, revendique plus de 100 000 utilisateurs actifs et annonce son arrivée dans 8 grandes villes de France : Nantes, Lille, Lyon, Saint-Etienne, Marseille, Bordeaux, Strasbourg et Toulouse. Déjà à l’équilibre moins de deux ans après son lancement, la startup vise les 500 000 utilisateurs et 2 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2020.

Une recherche précisée en quelques secondes

Recevoir toutes les annonces qui correspondent à ses critères grâce à une seule alerte sur messenger : telle est la promesse de Folhomee. Les acheteurs indiquent en quelques secondes leur recherche de façon très précise sur messenger et ce véritable chasseur immobilier, recherche pour eux les biens correspondants à leurs envies sur plus de 300 sites immobiliers. Ils reçoivent les annonces en temps réel sur messenger. Un concept permettant de gagner en réactivité qui a déjà conquis de nombreux acheteurs.

« Il y a un vrai besoin dans de nombreuses grandes villes de France où le marché immobilier est très tendu, explique Clément Hedde, co-fondateur de Folhomee. Les biens se font rares et partent extrêmement vite. Folhomee apporte une réponse efficace pour permettre aux acheteurs de gagner en réactivité. »

La startup propose un accompagnement personnalisé pour les acheteurs qui souhaitent acquérir des biens sur plan dans des programmes neufs. Folhomee met également ses utilisateurs en relation avec des courtiers sélectionnés pour leur permettre d’obtenir les meilleurs taux et pour sécuriser leur financement.

Folhomee se déploie en province

Dès ce mois d’octobre, Folhomee sera disponible à Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux, Saint-Etienne, Marseille et Toulouse. Pour assurer une présence locale et nouer des partenariats avec des constructeurs et promoteurs locaux, la start-up prévoit plusieurs recrutements. «Nous avons déjà recruté une personne à Lyon et nous prévoyons d’étaler les recrutements sur l’année dans les autres villes», précise Clément Hedde.

Une croissance organique

Depuis ses débuts, la startup, actuellement incubée à Station F, fonctionne en auto-financement. «Notre business model basé sur des partenariats avec des constructeurs, promoteurs et courtiers nous permet de générer rapidement du chiffre d’affaires. C’est un choix délibéré de ne pas avoir encore levé de fonds », continue Augustin Scalzo, cofondateur de Folhomee.

La startup ambitionne également de continuer son maillage du territoire d’ici l’année prochaine et atteindre une présence dans une vingtaine de villes françaises.

© mysweetimmo