« Ce que veulent les acheteurs en 2021 : plus d’espace ! », Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet

StéphaneFritz-MySweetImmo
© adobestock

Après des mois d’incertitude, l’activité immobilière est au plus haut. C’est ce que le réseau Guy Hoquet constate au 1er semestre 2021, puisqu’il enregistre des volumes de ventes en nette hausse par rapport aux mêmes périodes 2020 et 2019. Avec des prix qui augmentent et une demande d’espace qui se confirme.

Des prix au m² et des ventes en hausse

Les volumes de ventes témoignent d’une reprise forte au 1er semestre 2021 :  avec + 45,6% de ventes comparativement au 1er semestre 2020, le marché semble bel et bien repartir. Comparé à 2019, l’augmentation est de 7,43%, ce qui augure d’une année record en 2021.

Les chiffres du réseau montrent également que les prix au m² sont en hausse en province avec une augmentation de 7,6% entre le 1er semestre 2020 et le 1er semestre 2021. Et c’est Paris, après des mois de ralentissement, qui connaît un léger frémissement (+1,2% par rapport à 2020).

En Ile de France (hors Paris), les prix augmentent de 2,9%. Même constat sur l’ensemble du territoire, avec une hausse de 4,7%.

Une envie d’espace

Les acheteurs veulent plus d’espace. C’est ce que montrent les chiffres du réseau : les maisons vendues ont ainsi des surfaces de +4,6% par rapport à 2020. Les maisons ont été très prisées en 2021 avec une augmentation des ventes de 38,2%.

En revanche, à Lyon ce sont les appartements qui ont connu un volume de ventes plus important avec une hausse de 23,1% entre le 1er semestre 2020 et le 1er semestre 2021.

La surface moyenne des appartements est en revanche restée stable sur les trois années, se situant entre 62 et 64 m².

« 2021 est une très belle année pour le réseau. Nous connaissons une réelle dynamique de marché, tant à Paris qu’en régions. Nous avons su rester disponibles pour nos clients malgré la crise sanitaire et sommes d’autant plus mobilisés pour cette belle reprise. La hausse des mandats (+14%) est un signe qui ne trompe pas : notre réseau a su garder le cap et la confiance des acheteurs qui souhaitent plus que jamais être conseillés dans l’achat de leur bien », précise Stéphane Fritz, président du réseau Guy Hoquet.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo