Jonathan Voogt (Expertimo) : La journée idéale du conseiller immobilier

Mon Podcast Immo reçoit Jonathan Voogt, responsable formation d’Expertimo au micro de Fred Haffner.

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Quelle est la journée idéale d’un négociateur ou mandataire immobilier ? Les réponses de Jonathan Voogt, responsable formation d’Expertimo.

Mon Podcast Immo : Quelle est la journée idéale d’un conseiller immobilier ? 

Jonathan Voogt : La journée idéale pour un agent immobilier, c’est celle que l’on passe chez le notaire lorsque l’on encaisse des ventes. En réalité, il n’existe pas vraiment de journée type car nos missions sont tellement différentes et changeantes, c’est cela qui fait que ce métier est particulier. 

La journée idéale est celle que l’on se fixe avec des ambitions et objectifs, ou simplement celle où l’on remplit toutes les tâches que l’on souhaitait réaliser. Il doit y avoir entre 40 000 et 50 000 mandataires immobilier et on a envie de dire qu’il existe autant de journées idéales que de mandataires. 

Mon Podcast Immo : Quels sont les éléments indispensables à réaliser dans une journée lorsque l’on est négociateur ? 

Jonathan Voogt : Là encore cela dépend des actions que l’on va planifier, de notre carrière, de nos ventes, de notre prospection, de notre relationnel… 

Quand on débute, on n’a pas grand-chose à faire. L’agenda est donc rempli de prospection physique, de pige, de relationnel, de rendez-vous vendeur. Tout cela constitue des journées idéales. 

Quant à un mandataire expérimenté, il va remplir son agenda de prospection, de relationnel, de rendez-vous de visites, de signatures chez le notaire. 

Au fur et à mesure que la carrière évolue, les journées idéales en font de même. Par exemple, lorsque l’on est sur le terrain, une journée idéale peut être le matin deux rendez-vous vendeur suivi d’un déjeuner avec un partenaire puis d’une signature et d’une visite. 

Mon Podcast Immo : Comment remplir un agenda au début de sa carrière ? 

Jonathan Voogt : Le plus important c’est de fixer dans son agenda ses loisirs et le temps avec sa famille parce que beaucoup de débutants se fixent des journées de 12 heures et finalement arrêtent vite. L’immobilier est un marathon et non pas un sprint. 

Sur le plan professionnel quand il y a un levé de rideau sur l’activité, il n’y a pas de mandat, or, ce qui fait vivre le mandataire ce sont les mandats. 

Il y a beaucoup de mandataires qui disent ne pas avoir de mandats mais avoir des vendeurs. Malgré cela, la stratégie de départ c’est d’avoir des mandats pour vivre. Il faut donc planifier dans l’agenda toutes les techniques de prospection les plus inventives possibles pour aller chercher du mandat. Cela passe par la pige, les prospections physiques, par du relationnel, la création d’événements, pour se faire connaître. 

La première chose à faire lorsque l’on commence dans l’immobilier c’est de prendre son CAFE (Connaissance, Amis, Famille, Environnement professionnel proche). 

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.