Immobilier : Wizi invente la location immobilière aux enchères

Wizi, plateforme de location immobilière, propose désormais la location immobilière aux enchères. Objectif ? Dégripper un marché de la location qui se complique…

L'équipe de Wizi

© DR.Wizi

L'équipe de Wizi, plateforme de location immobilière

 1
Temps de lecture estimé : 4 min

Depuis le 20 juin, Wizi, plateforme de location immobilière, propose  un nouveau service aux propriétaires et candidats à la location : les enchères immobilières. Lorsqu’il crée son annonce immobilière sur la plateforme, le propriétaire/bailleur a désormais la possibilité d’activer l’option Wizi Flex. Celle-ci donne ainsi la possibilité aux candidats locataires de faire une offre entre moins 20% et plus 20% que le prix souhaité.

Cette astuce doit permettre aux locataires et aux propriétaires de louer au prix le plus juste puisqu’ils respectent ainsi les règles du marché. Car que fait très souvent un propriétaire qui veut déterminer son loyer lorsqu’il s’apprête à mettre son logement en location ? Il le fixe en fonction du montant de sa mensualité de crédit ou alors il regarde ce que fait le voisin. Une attitude totalement décorrélée du marché !

Les propriétaires ont du mal à louer dans les grandes villes

« Le Juge de paix, c’est le marché, précise Julien Lozano, co-fondateur de Wizi. Les enchères immobilières sont destinées à le fluidifier et c’est d’autant plus nécessaire qu’actuellement il a du mal à fonctionner, il est grippé, or les gens ont besoin de se loger. Il n’y a jamais eu autant de logements vacants (7,1 % en 2010 à 8,2 % en 2021. Surtout dans les grandes villes où beaucoup de locataires ont déserté pour la province. Les propriétaires de location longue durée ont du mal à admettre que les prix ont baissé. C’est dommage parce que, pour seulement 10, 20, voire 30 euros en moins par mois, ils parviendraient à louer.»

70 % des propriétaires activent l’option Wizi Flex

Inédite, l’option Wizi Flex cartonne. Sur les nouvelles annonces immobilières crées sur la plateforme depuis le 20 juin, plus de 70 % des propriétaires se servent de cette solution « gratuite » pour séduire les locataires, préférant donc louer un peu moins cher plutôt que de supporter une vacance locative exorbitante.

« Souvent, ils regardent le dossier, ils leur semblent bon, du coup, ils se disent : on n’est pas à 20 euros près, reprend Julien Lozano. Les propriétaires apprécient également d’avoir des propositions sachant qu’ils ne sont pas obligés de les accepter.» Mais autre phénomène, les propriétaires des petites villes qui elles ont vu leur prix progresser ont ainsi la chance de louer 10, 20, voire 30 euros plus cher !

Le loyer payé le 5 du mois quoi qu’il arrive

Mais Wizi n’en est à son 1er coup d’essai en termes d’innovation. Lorsqu’en 2018, Julien Lozano crée Wizi, il cherche à sécuriser le revenu locatif des propriétaires et propose une formule qui inclut le reversement du loyer le 5 du mois quoi qu’il arrive (même si le locataire est en retard, ne paie pas …) en se portant garant pour les locataires. Chez Wizi donc, pas besoin de souscrire une assurance loyer impayé, elle est comprise dans les frais de service.

Disrupter le marché de la location longue durée entre particuliers

« Contrairement à la GLI très restrictive, nous avons également ouvert les conditions d’accès aux personnes qui ne pas en CDI depuis 3 mois et qui ont du mal à se loger, comme les autoentrepreneurs, les intérimaire et les intermittents, en garantissant ces profils atypiques qui le sont de moins en moins au regard des évolutions de la société, poursuit Julien Lozano. Chez Wizi, on loue sans CDI, sans garant et sans frais d’agence ! »

La startup a toujours souhaité se positionner comme un tiers de confiance sur le marché de la location longue durée entre particuliers… Après avoir créé un réseau d’agences immobilières spécialisée dans le logement étudiant, Julien Lozano se rend qu’un secteur a peu évolué : celui de location longue durée à la différence de la location courte durée. Il bifurque donc pour créer une plateforme digitale qui donne un 3e choix aux propriétaires qui n’ont ni envie de tout déléguer à une agence ni de gérer tout tout seul. Et qui permet aux propriétaires et locataires de sécuriser et de simplifier toutes les étapes de leur location entre particuliers.

1500 biens à la location

Aujourd’hui Wizi propose 1 500 biens à la location dont 50% dans les 10 plus grandes villes de France et ambitionne de réaliser un volume d’affaire de 10 millions euros en France en 2022. Elle se rémunère à l’aide d’une commission mensuelle de 9% sur les loyers encaissés au titre des services rendus : contrat de bail, signature et états des lieux numériques, gestion administrative automatisée (comptapropriétaire, quittance de loyers), paiement des loyers garanti, assurance dégradation AXA et protection juridique AXA, assistance par un conseiller dédié et confidentialité de la plateforme, dont les contrats sont certifiés conformes et les données hébergées en France.

Le Juge de paix, c’est le marché. Les enchères immobilières sont destinées à le fluidifier et c’est d’autant plus nécessaire qu’actuellement il a du mal à fonctionner, il est grippé, or les gens ont besoin de se loger. Il n’y a jamais eu autant de logements vacants (7,1 % en 2010 à 8,2 % en 2021. Surtout dans les grandes villes où beaucoup de locataires ont déserté pour la province. Les propriétaires de location longue durée ont du mal à admettre que les prix ont baissé. C’est dommage parce que, pour seulement 10, 20, voire 30 euros en moins par mois, ils parviendraient à louer.
Julien Lozano, co-fondateur de Wizi