« Avant on faisait sa vie personnelle en fonction de son travail, plus maintenant » Pr. Maurice Thévenet, délégué général de la FNEJ

Durant le colloque de l’IMSI, l’Institut du Management des Services Immobiliers, le Professeur Maurice Thévenet s’est exprimé sur la conception et la pratique du travail aujourd’hui. L’occasion de voir en quoi le ce dernier a changé, dans son usage et sa place dans la vie de chacun.

« Je ne sais pas si on peut dire travaux d’un point de vue très syntaxique, mais effectivement on ne peut pas parler du travail au singulier, tellement il est divers, dans les lieux où il s’exerce, par les personnes qui l’exercent, et par les attentes et les représentations de ceux qui l’exercent… » annonce le Pr. Maurice Thévenet.

Les multiples aspects du travail

Ce professeur à l’ESSEC et délégué général de la FNEGE, la Fondation nationale pour l’Enseignement et la Gestion d’Entreprises n’a pas sa langue dans sa poche quand il s’agit de parler du travail. Pour lui, aujourd’hui plus personne ne comprend vraiment ce que c’est que le travail, et le mot lui-même ne convient plus, vu ce qu’est devenu le ‘travail’ aujourd’hui. La question du travail est difficile, « et même les statuts qui lient les personnes qui travaillent aux institutions qui les emploient, ou avec lesquelles ils collaborent » ont changé, précise le Professeur.

« On ne peut pas parler de travail au singulier »

« On est dans un monde bigarré », c’est à dire que le monde du travail s’est enrichi de multiples aspects en plusieurs années. En se basant sur une étude américaine, le Pr. Maurice Thévenet a compris ces changements dans la conception du travail par le fait de « repérer des nouveautés (…) repérer des grandes tendances comme on le fait en sociologie » explique-t-il, « mais il ne faut pas généraliser les tendances ». Compliqué de généraliser ce qui est aussi divergent : « Je vois des tas de lieux où la pression est beaucoup plus forte, où les exigences sont plus sévères, mais je vois aussi des lieux où le travail est plutôt tranquille » analyse le Pr. Maurice Thévenet. Le chercheur est donc catégorique sur la méthode d’analyse à employer : le terrain.

En trente ans, le travail s’est transformé

Plusieurs bouleversements ont chamboulé la manière d’appréhender le travail. Dans les années 70, la flexibilité du temps de travail commence à être modifiée. Et à ce moment là, « il s’est produit quelque chose dont on a pas pris la mesure. C’est qu’on vivait dans des sociétés où on organisait sa vie personnelle en fonction du travail, et où progressivement on s’est mis à organiser sa vie professionnelle en fonction de sa vie personnelle » détaille le Professeur. Une déclaration choc, qui sous-entendrait qu’aujourd’hui, la vie personnelle aurait pris le pas sur la vie professionnelle. « Je ne dis pas ça de manière provocatrice, le travail est important à certaines étapes de la vie et puis c’est un moyen de subsistance et des tas de gens en cherchent du travail, mais objectivement, le temps consacré au travail s’est extraordinairement développé » précise-t-il.

« Progressivement on s’est mis à organiser sa vie professionnelle en fonction de sa vie personnelle »

Il n’est pas évident d’avoir une généralité qui expliquerait pourquoi la conception du travail a tant changé, sans que personne n’en prenne réellement conscience. « Moi il y a 20 ans, je m’intéressais déjà à ces questions là » affirme le Professeur Maurice Thévenet. Mais beaucoup de critères rentrent en ligne de compte, et sont parfaitement changeants selon les postes et les domaines d’activité. Il ne faut pas oublier d’étudier « le rôle du gestionnaire, du manager, du chef d’entreprise, quelqu’un qui a une quelconque autorité, de savoir comment il peut faire ne sorte qu’une activité collective produise du résultat » précise-t-il. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que travail et vie personnelle sont étroitement liés, et qu’il est difficile, voire impossible d’étudier l’un sans comprendre l’autre. D’autant que, le Pr. Maurice Thévenet affirme que « les pratiques relèvent d’une conception du travail et d’un lien entre l’employé et l’employeur qui sont très très divers ».

 

Pour retrouver l’interview du Pr. Maurice Thévenet sur Radio-Immo, c’est par .

© SweetRédaction
Era France