Louez votre piscine avec Swimmy, le Airbnb des piscines !

Un site de mise en relation entre propriétaires de piscines et baigneurs, il fallait y penser ! Découvrez vite Swimmy.

« Swimmy est né au nord du piscine, on était entre amis. On s’est dit que c’était dommage que les voisins à côté ne puissent pas profiter de ces instants de baignade. Si seulement il existait un site pour recenser toutes les piscines près de chez soi » se souvient Raphaëlle de Monteynard, la créatrice de Swimmy.

Une formule de location façon Airbnb…

Environ 15 € par personne et par demi-journée

Swimmy est un site internet, basé sur le format de Airbnb, qui permet de louer la piscine d’un particulier durant une demie-journée ou une journée entière. Pour environ 15 euros, par personne, pour une demie-journée, l’utilisateur peut s’armer de toutes les bouées et matelas pneumatiques qu’il souhaite, et s’en donner à coeur joie. Sauf contre-indication du loueur, tous les plongeons sont autorisés, et parfois il est même possible de profiter d’un repas concocté par son hôte, moyennant quelques frais en plus.

L’idée flotte depuis un an dans l’esprit de la jeune femme. Les chiffres viendront confirmer son intuition. En effet, d’après une enquête TNS Sofres, quatre français sur dix rêvent d’avoir une piscine chez eux. La France est d’ailleurs le deuxième marché européen en terme de piscine privée. Néanmoins, rien qu’en entretien, « une piscine coûte à peu près entre 800 et 1000 euros » précise Raphaëlle de Monteynard. Un bon moyen de rentabiliser son bien.

« Aujourd’hui on loue beaucoup de choses, c’est vraiment positif, c’est un cercle vertueux. Ca permet que ceux qui ont les biens puissent en faire profiter ceux qui n’en n’ont pas » précise-t-elle. D’autant qu’en 2016, d’après une étude Ipsos, 43% des français ne sont pas partis en vacances. L’occasion pour eux de pouvoir faire trempette, sans forcément partir à la mer. Swimmy permet aussi l’échange et la discussion entre particuliers, car les loueurs peuvent choisir d’être présents lorsque leur piscine est utilisée. D’autres activités peuvent être additionnées à la location du bassin : barbecue, sanitaires, tennis…

… à faire découvrir aux propriétaires de piscines

« Au début, on a repéré les détenteurs de piscine sur Google Earth »

Martine 53 ans et son mari Gilles, 55 ans, habitent Marseille. Ils se sont inscrits sur Swimmy il y a deux semaines. « Nous avons une piscine depuis une vingtaine d’années et il y a des moments où elle ne sert pas du tout. Nos enfants sont partis et nous on a pas toujours le temps. Pourquoi ne pas en faire profiter des personnes qui veulent passer un moment tranquilles ? » explique Martine, jointe par téléphone. Pour Martine, l’idée est vraiment de rentabiliser. « Nous sommes toujours là quand elle est louée, mais on ferme les volets, on essaie d’être discrets pour laisser les gens vivre tranquilles leur après-midi chez nous » précise-t-elle enthousiaste, après deux expériences réussies.

Swimmy prend environ 10% de commission sur le prix de la location. « On les laisse libres, mais chacun signe une charte de bonne conduite et de responsabilité » explique Raphaëlle de Monteynard. Pour le moment, si la fréquentation du site est bonne, entre 600 et 700 visites, les loueurs se font encore trop rares. « On a quasiment 6 à 7 fois plus de demandes que de produits sur le site » regrette la créatrice de Swimmy. Mais cette dernière ne désespère pas, « au début on a utilisé Google Earth pour débusquer les gens qui ont des piscines, là maintenant on essaie de se faire connaître ». La chaleur fera le reste.

(c)Andréane Meslard/byBazikPress (c)Fotolia

© SweetRédaction
Era France