La Guyane, un marché immobilier axé sur la capitale

Sandra Horth et Philippe Leroux, conseillers en immobilier OptimHome, décrypte le marché immobilier en Guyane.

Selon le dernier rapport de IEDOM (Institut d’Emission des Département d’Outre-Mer), le marché immobilier guyanais se porte bien, en effet l’encours des crédits immobiliers affiche une hausse de 5,4 % pour atteindre 935 M€ en 2016.

Les conseillers OptimHome remarquent ce même constat sur le terrain : « Les biens se vendent relativement facilement, ce qui s’explique notamment par le fait que la demande soit plus forte que l’offre ».

Afin de satisfaire cette demande, le réseau immobilier OptimHome a établi un partenariat avec la société Immobilier Neuf afin d’accéder à un maximum de nouveaux programmes immobiliers.

Une demande concentrée autour de la capitale

Les demandes se font principalement dans la capitale : Cayenne et les secteurs de Rémire-Montjoly, Matoury, Kourou et Saint Laurent. Ces zones sont dynamiques et voient pousser de nombreux projets de ZAC sur ces communes  (Cayenne avec la ZAC Hibisus, Remire-Montjoly avec l’écoquartier, Macouria avec la ZAC de Soula…). Un achat immobilier reste accessible : le budget moyen étant de 200 000 €.

Plus on s’éloigne de la capitale, plus les offres sont intéressantes. Les prix les plus bas se pratiquent sur les communes de Macouria et Roura : «  Il y est possible d’acquérir des villas individuelles sur plus de 500 m² de terrain à moins de 200 000 € » précisent les conseillers OptimHome.

Un avantage fiscal intéressant

Parmi les acheteurs, beaucoup de primo-accédants, peuvent bénéficier jusqu’à fin décembre 2017 de la défiscalisation Girardin pour l’achat de leur résidence principale.

Notons également de nombreux investissements locatifs, les futurs acquéreurs locaux et nationaux voulant bénéficier des avantages fiscaux notamment de la Loi Pinel ou Girardin (à noter que le plafond des niches fiscales dans les DOM étant de 18 000€ contre 10 000€ en France Métropolitaine).

© Pascal06 – Fotolia.com

© SweetRédaction
Era France

MySweet’Newsletter

Chaque semaine