Les hommes plus optimistes que les femmes concernant leur projet immobilier!

A l’occasion de la Saint-Valentin, Logic-Immo.com et MySweet’Immo font le point sur la psychologie de l’achat immobilier chez les hommes et les femmes.

A l’occasion de la Saint-Valentin, le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com s’associe au site d’information MySweet’Immo pour apporter un éclairage sur la psychologie de l’achat immobilier chez les hommes et les femmes. Des éléments utiles à déchiffrer pour faire aboutir son projet en toute sérénité sachant que la plupart du temps l’achat immobilier se fait à deux. L’étude révèle certaines divergences d’approche entre les hommes et les femmes.  « L’analyse fine de la psychologie des futurs acquéreurs met en évidence un optimisme accentué chez les acquéreurs de sexe masculin qui contrebalance le pragmatisme des candidates à l’accession immobilière », explique Séverine Amate, directrice de la communication chez Logic-Immo.com.

Une étude menée par l’Observatoire du Moral Immobilier, piloté par Logic-Immo.com auprès de plus de 1 300 futurs acquéreurs ayant un projet dans l’année, montre que certaines divergences existent entre la perception des femmes sur la manière d’appréhender l’achat immobilier et celle des acquéreurs de sexe masculin.

Est-ce le bon moment pour acheter ? Une certitude pour 70% des hommes et seulement 62% des femmes 

Interrogés fin 2017, plus de 1 300 futurs acquéreurs, hommes et femmes,  se sont prononcés sur leur perception du marché immobilier et ont partagé leurs états d’âme face à leur projet d’achat. L’étude révèle que les hommes sont plus optimistes que les femmes concernant leur projet immobilier. Ainsi, 70% des « futurs acheteurs » expriment des certitudes sur le fait qu’il s’agit du bon moment pour se lancer dans une acquisition immobilière alors que les « futures acheteuses » ne sont que 62% à partager ce ressenti. En effet, 29% des femmes ne savent pas si c’est le moment opportun de se lancer dans l’achat immobilier mais seulement 8% d’entre elles disent que ce n’est pas le bon moment. Cet écart d’enthousiasme s’explique en partie par d’autres éléments de l’étude, notamment le fait que les hommes perçoivent davantage une évolution plus favorable de la situation financière de leur foyer. Ainsi, 31% d’entre eux ont le sentiment que la situation financière de leur foyer s’est améliorée alors que seulement 20% des femmes partagent ce ressenti.

A cela s’ajoute le fait que hommes et femmes expriment des visions divergentes concernant l’évolution du niveau de vie en France dans l’ensemble pour les 6 prochains mois. Même si, aussi bien les hommes que les femmes, misent majoritairement sur une stabilisation du niveau de vie en France, 21% des hommes candidats à l’achat parient sur l’amélioration du niveau de vie en France alors que les femmes ne sont quant à elles que 12%  à le penser. Plus nuancées dans leurs propos, elles sont 59% à pronostiquer le statu quo avec une projection de niveau de vie au niveau national qui resterait stationnaire.

Profil des acquéreurs : les hommes plus opportunistes et les femmes plutôt gestionnaires

Afin d’aller plus loin dans l’analyse de la psychologie des futurs acquéreurs, Logic-Immo.com et MySweet’Immo ont identifié 4 profils d’acheteurs pour décrypter leur état d’esprit au moment de l’enquête : gestionnaire, attentif, anti-travaux et opportuniste.

  • GESTIONNAIRE, tout futur acquéreur qui privilégiera le respect de son budget avant tout
  • ATTENTIF étant celui qui attachera beaucoup d’importance à l’environnement du bien (commerces, écoles, transports…)
  • ANTI-TRAVAUX étant celui qui ne s’intéressera qu’aux biens sans travaux
  • OPPORTUNISTE étant l’acheteur qui attendra la bonne affaire avant de se lancer.

 

Dans quel profil se reconnaissent davantage les candidats à l’accession immobilière interrogés ? Hommes et femmes partagent-ils la même vision ? Il s’avère qu’ils se rejoignent dans le profil de l’acquéreur attentif (36% des hommes, 40% des femmes) attachant ainsi beaucoup d’importance à l’environnement du bien. Toutefois, des divergences émergent sur la deuxième marche du podium. Ainsi, en seconde position c’est le profil opportuniste qui émerge auprès des hommes (31% contre 24% des femmes), à savoir une volonté forte d’attendre la bonne affaire avant de se lancer. Alors que les femmes se reconnaissent particulièrement sur le profil du gestionnaire (30% contre 25% des hommes) veillant au respect du budget avant tout. Hommes comme femmes se retrouvent moins dans les profils anti-travaux (6% et 5%)

Concernant leur projection sur l’étape déménagement : hommes et femmes se disent sereins

Lorsqu’on parle du déménagement, les hommes sont plus nombreux à envisager cette étape avec sérénité. En effet, 59% d’entre eux considèrent le déménagement comme une simple formalité. Une vision partagée par seulement 36% des femmes porteuses d’un projet d’achat. Pour ces dernières, cette phase qui clôt le parcours d’achat très attendue. En effet, 34% des futures acheteuses se disent enthousiastes face au déménagement et envisagent ce moment comme le début d’une nouvelle vie (contre seulement 13% des hommes). Toutefois, dans un autre registre, 22% des femmes interrogées et 16% des hommes appréhendent cette étape perçue comme exigeante en matière d’organisation et d’anticipation.

« Hommes et femmes abordent différemment le parcours d’achat immobilier. Les langages, les émotions, les attentes divergent or une grande partie des projets d’achat sont portés par des couples. Comprendre ces différences… les accepter pour en faire une source de complémentarité permettra de concrétiser plus rapidement les projets d’achat à deux», conclut Séverine Amate.

Méthodologie de l’étude : l’Observatoire du Moral Immobilier d’octobre 2017 a été réalisée auprès de 1347 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an interrogées. Les résultats ont été redressés à partir des données de cadrage Kantar TNS.

Crédit photo: Adobe Stock

 

 

 

 

© SweetRédaction