Propriétaires : laissez vos colocataires se charger des visites !

Pour de nombreuses raisons, les colocataires se montreront toujours très vigilants sur le choix de la recrue. Alors, laissez-les se charger de la gestion des candidats !

Pour beaucoup de propriétaires, la colocation est un bon moyen de louer une grande surface en maximisant sa rentabilité. Mais la colocation est toutefois considérée par certains comme étant moins stable, avec des rotations de locataires plus fréquentes que pour une location classique.

Pour Cédric Brochier, porte-parole d’Appartager, n°1 de la colocation en ligne, le renouvellement des locataires dans une colocation ne doit cependant pas être considéré comme un frein. Il est en effet la plupart du temps assuré par les autres colocataires. Appartager.com vous détaille les 3 principales raisons qui poussent les propriétaires à laisser à leurs colocataires le choix des nouvelles recrues.

Laisser les colocataires se charger des visites fait gagner un temps

Selon un sondage Appartager, il faut, pour la majorité des sondés (40%) entre 2 et 4 semaines en moyenne pour trouver un nouveau colocataire (moins de 2 semaines pour 20% des sondés et plus d’un mois pour 20%). Ainsi, même si le nombre de demandes est plus important que le nombre d’offres, trouver un nouveau colocataire prend du temps. Laisser ses locataires se charger des visites fera ainsi gagner un temps précieux à bon nombre de propriétaires. La plupart d’entre eux délégueront ainsi bien souvent aux colocataires toutes les étapes qui précèdent la signature du bail à savoir la rédaction et la mise en ligne de l’annonce, la sélection des réponses et les visites. Néanmoins, le propriétaire devra être obligatoirement présent lors de l’état des lieux, de la signature du bail et de la remise des clés.

Pas de frais d’agence immobilière à débourser

Outre gagner du temps, laisser la gestion des visites aux colocataires peut aussi représenter un gain financier considérable si le propriétaire décide de faire l’économie d’une agence immobilière. Les frais d’agence représentent en effet un coût non négligeable pour le propriétaire allant de 8 à 15% du loyer annuel. Cédric Brochier, porte-parole d’Appartager, tempère toutefois : « Il faut cependant admettre que recourir à une agence représente des avantages incontestables en termes de protection juridique pour le propriétaire car elles sont les plus à même d’examiner les dossiers des candidats, rédiger les avenants ou vérifier les cautions.»

Un bail solidaire lie les colocataires

Lorsque les colocataires sont liés par un bail solidaire, ils auront parfois plus intérêt que le propriétaire lui-même à ce que le futur habitant soit fiable et solvable. En effet si un loyer est impayé par l’un d’eux, les autres devront le prendre à leur charge.

Un bon climat au sein de la colocation

L’autre enjeu est l’instauration ou la conservation d’un climat de sérénité au sein de la colocation afin qu’elle soit stable, durable et pérenne. Or, seuls les colocataires pourront décider de la personne qui conviendra le mieux. Selon Appartager, les principaux critères de sélection sont la sympathie (33%), l’âge (24%), l’habitude de la colocation (22%), le genre (19%) et les passions (2%).

Ainsi, même si ces critères varient d’une colocation à l’autre, les colocataires se montreront toujours très vigilants sur le choix de la recrue.

© by BazikPress