Renégociation de crédit : 1 dossier sur 2 gagne plus de 15 000 €, pourquoi pas le vôtre ?

reenégociation de crédit

Les demandes de renégociation de crédit ont progressé de 26% le mois dernier sur Meilleurtaux.com. Ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

« Après une période de relative accalmie, nous constatons depuis le début du mois de mars une affluence des dossiers de renégociation de crédit (tous projets confondus) avec également par voie de conséquence parmi eux, des demandes importantes de renégociations de crédit», explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.  « L’effet taux bas perdurant, les demandes de renégociation de crédits affluent de nouveau avec une nouvelle génération de crédits concernée » précise-t-elle. « Elément notable, parmi les demandes de renégociations de crédit, près de deux tiers d’entre elles concernent des gains supérieurs à 10 000€ et la moitié plus de 15000», ajoute Maël Bernier. Si les crédits concernés ont été signés avant 2016, la grande majorité des dossiers portent sur des crédits datant de 2015, à savoir ceux qui n’ont pas profité de l’opportunité en 2016 ou 2017, les crédits étant souvent trop récents.

Les 5 grands règles de la renégociation de crédit

Vous vous demandez si vous avez intérêt à vous lancer dans la renégociation de votre crédit immobilier ? Voici les règles à garder à l’esprit pour que l’opération soit intéressante. Tout d’abord, l’écart entre le taux du crédit que vous voulez renégocié et le taux pratiqué aujourd’hui sur la même durée soit au moins égal à 0,70%. Ensuite, vous devez être dans la première moitié de votre prêt. Vous devez avoir remboursé au moins une année afin d’amortir les frais. Vous devez garder votre bien quelques années. En fin, le capital restant dû doit être au minimum de 70 000€.

10 693 € de gain pour un crédit de 200 000 euros sur 20 ans débuté en avril 2015

Prenons le cas d’un crédit de 200 000€ sur 20 ans débuté en avril 2015 avec un taux de départ de 2,30% hors assurance. La mensualité hors assurance est de 1 040€. Le capital restant dû s’élève à 175 534 € sur une durée de restante de 17 ans.

Les frais liés au nouveau crédit comprennent les indemnités de remboursement anticipé de 1 998€, la  nouvelle prise de garantie de 3 551€, le capital à racheter (frais + garantie inclus) de 181 083€.

Dans le cas d’une renégociation de crédit en avril 2018 au taux de  1,35% sur 16 ans et 1 mois, la mensualité reste stable à 1 044 € mais permet de gagner 11 mois de crédit et d’économiser 10 693 euros sur le coût total du crédit.

28 251€ de gain pour un crédit de 250 000 euros sur 25 ans débuté en avril 2015

Prenons le cas d’un crédit de 250 000€ sur 25 ans débuté en avril 2015 avec un taux de départ de 2,65% hors assurance. La mensualité hors assurance est de 1 140€. Le capital restant dû s’élève à 227 977  € sur une durée de restante de 22 ans.

Les frais liés au nouveau crédit comprennent les indemnités de remboursement anticipé de 3 000 €, la  nouvelle prise de garantie de 4 620 €, le capital à racheter (frais + garantie inclus) de  235 597 €.

Dans le cas d’une renégociation de crédit en avril 2018 au taux de  1,50% sur 20 ans, la mensualité passe à 1 037 € et permet de gagner 2 années de crédit et d’économiser 128 251 euros sur le coût total du crédit.

© SweetRédaction
Era France

MySweet’Newsletter

Chaque semaine