Programmez une escale estivale à la Fondation Carmignac !

La Villa Carmignac, fondation d’art contemporain située sur l’île de Porquerolles ouvre ses portes le 2 juin. L’occasion de faire une virée arty ! Voici ce qu’il faut savoir pour la préparer.

Du 2 juin au 4 novembre prochain, la fondation Carmignac expose 300 œuvres d’art contemporain de la collection d’Edouard Carmignac, fondateur de Carmignac Gestion, société spécialisée dans la gestion d’actif, passionné d’art contemporain,et président de la fondation Carmignac. L’exposition inaugurale est augmentée d’œuvres issues d’importantes collections privées et de musées internationaux.

L’art américain à l’honneur

La collection, exposée et partagée dans les bureaux de la société depuis sa création, célèbre l’art américain des années 60 à 80 avec les œuvres iconiques d’Andy Warhol, Roy Lichtenstein et Jean-Michel Basquiat.  Les XXe et XXIe siècles sont traversés avec les visions incisives ou plus méditatives de Gerhard Richter, Willem de Kooning, Martial Raysse, Miquel Barceló ou encore Ed Ruscha, tandis que la collection s’ouvre à de nouveaux territoires (Zhang Huan, El Anatsui…) et à la jeune scène émergente (Korakrit Arunanondchai, Theaster Gates…). Enfin, la photographie plasticienne et le photojournalisme viennent compléter ce panorama unique, refet d’une histoire personnelle, faite de rencontres et de moments de vie partagés.

Une collection miroir de l’existence, animée par une volonté de partage

De retour des États-Unis à la fin des années 1980, Édouard Carmignac découvre à New York l’effervescence du Pop Art et fait la rencontre d’artistes tel que Jean-Michel Basquiat qui exécute son portrait (Zing, 1984). Il devient par la suite l’un des plus importants collectionneurs de Roy Lichtenstein en France et acquiert des œuvres majeures d’Andy Warhol dont les magnétiques et iconiques portraits de Mao et de Lénine, peints en 1973 et 1986.  Parallèlement, Édouard Carmignac porte une attention éclairée sur la peinture allemande et distingue l’œuvre de Gerhard Richter, dont les premières toiles entrent dans la collection dans les années 1990, avant que l’artiste ne connaisse un succès mondial. Initialement orchestrée autour de ces deux pôles, le Pop Art américain et l’école allemande, cette collection s’élargit progressivement, suivant une dynamique personnelle, faite de coups de cœur. Ainsi, des œuvres d’artistes tels que Willem De Kooning, Martial Raysse, Miquel Barceló, Andras Gursky, Maurizio Cattelan, Ed Ruscha, sont venues intuitivement entourer le noyau fondateur. En 2000, la création de la Fondation Carmignac est venue renforcer cette ambition de soutenir la scène artistique contemporaine et de favoriser les nouveaux talents issus des pays émergents avec des artistes comme Zhang Huan ou Korakrit Arunanondchai.  En 2009, le Prix Carmignac du photojournalisme ajouta un nouveau volet à la Fondation avec pour but de promouvoir, chaque année, un reportage photographique et journalistique d’investigation sur les violations des droits humains et de la liberté d’expression dans le monde.

A lire pour préparer votre visite

Ouvrage de référence, Walk on the Wild Side vise à offrir une introduction privilégiée sur une collection riche de plus de 250 œuvres d’artistes majeurs des xxe et xxie siècles en avant- première de l’ouverture le 2 juin prochain de la Fondation Carmignac sur l’île de Porquerolles (Var). Walk on the Wild Side – Au cœur de la Collection Carmignac s’enrichit du concours d’auteurs de premier plan, critiques, philosophes, curateurs, créateurs: Nicolas Bourriaud, David Cronenberg, Luc Ferry, Alejandro Jodorowski, Catherine Millet, Camille Morineau afin de retracer l’histoire et d’éclairer la philosophie particulière d’une collection dont le but premier fut et reste d’en partager le plaisir esthétique avec les collaborateurs du groupe Carmignac et, dès le 2 juin prochain, avec le plus grand nombre. Walk on the wild side-au coeur de la collection Carmignac, 284 pages, 65 €.

Comment s’y rendre ?

Située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’île de Porquerolles, longue de 7 km et large de 3 km, fait partie de la commune d’Hyères et du Parc national de Port-Cros. Elle est accessible en bateau (15 minutes de traversée) et les visiteurs y circulent à pied ou à vélo. Le terrain choisi est à 680 pas du Port et du village,à 260 pas de la plage de la Courtade.

Combien ça coûte ?

Fondation Carmignac.  Tarif plein : 15 euros- Tarif réduit : 10 euros- Tarif jeunes (12-26 ans) : 5 euros- Gratuit pour les enfants jusqu’à 11 ans (inclus), et les habitants de Porquerolles. Les billets donnent accès à l’ensemble des espaces de la Villa Carmignac et aux jardins.Afin d’offrir un contact privilégié avec les oeuvres, le nombre de visiteurs est limité à 50 personnes par demi-heure.

© mysweetimmo/LionelBarbe/Mathieu Salvaing/Fabrice Moineau
Era France