Un bon voisin, ça compte dans la décision d’achat !

Immonot a profité de la désormais traditionnelle Fête des Voisins pour procéder à un sondage sur les relations de voisinage.

Voici les principaux enseignements de l’étude réalisée par Immonot dans le courant du mois d’avril et à laquelle ont répondu 1 079 personnes.

La Fête des Voisins : un succès limité

Initiative française, lancée en 1999 par l’association Immeubles en Fête afin de lutter contre l’isolement, la fête des voisins se célèbre désormais dans plus de 30 pays. 94,5 % du panel interrogé par Immonot.com affirme connaître le concept de la manifestation. Cependant, seulement 35 % ont une fête des voisins d’organisée et ils ne souhaitent pas tous s’y rendre pour autant (62 % comptent y participer). En termes de motivation, une invitation personnelle d’un voisin que l’on apprécie peut fonctionner pour 36 % du panel, 28 % accepteraient une invitation d’un voisin qui souhaite faire connaissance, 16 % ont prévu d’y aller par curiosité et 9,5 % viendraient si une activité particulière était programmée.

Des nuisances caractérisées qui engendrent des conflits

Plus d’un tiers du panel a déjà rencontré des problèmes de voisinage (37 %). Le top 5 des nuisances les plus gênantes ? Les fêtes (33 %), les mauvaises odeurs (29 %), les animaux (27%), les bruits de travaux et d’entretien (26 %) et les poubelles devant la porte (20 %). D’ailleurs, si l’on doit qualifier le pire des voisins, c’est le mal élevé qui prend la première place (45 %), suivi de l’intrusif (29 %) puis, en toute logique, du fêtard (20 %). À noter que 10 % du panel avoue avoir déjà épié son voisin !!

Le voisin dont tout le monde rêve

Les 3 qualités les plus appréciées chez son voisin sont la discrétion (47,8 %), la courtoisie (22,4 %) et la serviabilité (17,1 %).  Si l’on pouvait choisir son voisin, il semblerait que c’est vers un ami que notre choix se porterait (50 %) ou bien un inconnu (16 %) ou encore un membre de sa famille (7 %).  Même si cette enquête démontre que les relations entre voisins peuvent être houleuses, s’il existait un baromètre de confiance, les voisins de notre panel obtiendraient la note de 6,76/10. Aussi, fête des voisins ou pas, le voisinage est très majoritairement un facteur essentiel dans la décision d’achat ou de location d’un bien immobilier pour 85 % des personnes interrogées.

© SweetRédaction
Era France