L’Etat lance Locatio, une start-up qui joue à l’agent immobilier

La start-up d’État, Locatio, vérifie que les dossiers de location sont complets et cohérents. De quoi rassurer propriétaires et professionnels de l’immobilier et vous aider à décrocher une visite !

Sélectionner les bons dossiers de location

Vous cherchez un appartement à louer ? Pas toujours facile de convaincre un bailleur ? Les propriétaires sont méfiants. Et pour cause : avec des prix élevés, une tension sur le marché, de nombreux candidats n’hésitent pas à produire de faux documents pour emporter la location. « Tout a commencé en novembre 2017 lorsque l’Etat a annoncé son intention de créer un « bail numérique », raconte Matthieu Heurtel, startuper d’état et porteur du projet. Nous sommes partis de l’idée qu’il fallait simplifier la dimension contractuelle de la location mais nous avons très vite identifié un problème plus profond. Avant de commencer le projet, j’ai conduit plus de 50 heures d’entretien avec différents acteurs, propriétaires, locataires, professionnels de l’immobilier. De nombreux locataires m’ont affirmé sans honte qu’ils avaient déjà falsifié des documents. Pas le choix se justifiaient-ils. C’est un phénomène d’ampleur.» Fort de ce constat et conscient des difficultés des Français à se loger, Matthieu Heurtel développe donc une start up d’Etat dont la mission est de rétablir la confiance entre propriétaires et locataires. Et de faciliter la vie des Français par la même occasion…

Locatio, le lien qui vise à rassurer les bailleurs…

Locatio est une plateforme numérique qui permet aux locataires, propriétaires et professionnels de l’immobilier de se retrouver autour de la pièce centrale de la location : le dossier de candidature. La start up vérifie, par une série de tests automatisés, que les dossiers de location déposés sont complets et cohérents (la plateforme ne s’intéresse pas à la solvabilité du locataire). Locatio vérifie par exemple que toutes les pièces sont à jour, qu’il n’y a pas d’anomalie, que le rapport entre le brut et le net sur la fiche de paie est cohérent… Avec près de 2 millions de baux conclus chaque année en France, la start up a de quoi faire… « Locatio, c’est simple et gratuit. Il suffit de déposer les pièces de son dossier sur la plateforme. Une fois qu’elles sont validées, vous envoyez le lien Locatio au bailleur ou au professionnel de l’immobilier qui a ainsi accès à votre dossier », précise Matthieu Heurtel.

… et à faire gagner du temps aux professionnels

« Avec ce service, nous apportons une sécurité supplémentaire aux propriétaires mais c’est aussi un gain opérationnel pour les professionnels de l’immobilier puisque l’on peut s’interfacer avant la présentation des dossiers aux assurances, dans le cadre, par exemple, d’une garantie loyer impayée, reprend Matthieu Heurtel. On fait donc gagner un temps précieux à une personne qui gère beaucoup de dossiers puisque lorsque l’un d’entre eux est passé entre nos mains, il est forcément complet et exploitable. Nous avons géré toutes les relances nécessaires.»

L’idée paraît simple mais elle séduit : après quatre mois de développement, le service est désormais disponible en ligne et affiche un taux de croissance à deux chiffres. Avec un dossier de location validé par Locatio, vous avez 24 % de chance de  plus d’obtenir une visite sur un logement. Vous avez du mal à louer un logement ? Insérez donc dans votre dossier un lien Locatio !

© mysweetimmo
Era France

MySweet’Newsletter

Chaque semaine