Marcel à la conquête des parisiens en voiture électrique

L’enseigne vient de lancer un nouveau service baptisé « e.co » composé uniquement de véhicules électriques. Plus d’une centaine sont actuellement en circulation dans la capitale.

L’environnement, c’est maintenant ! La start-up de VTC Marcel, lancée en 2013, se met au vert avec une gamme de voiture 100% électrique, mises en service depuis quelques semaines. Une première en France. Des Renault Zoé, (l’entreprise ayant été rachetée par la filiale de Renault RCI Bank & Services en août 2017), sans coffre, nommée e.co. Toutes possèdent une autonomie de 300 kilomètres avant recharge ce qui limitera les déplacements de cette nouvelle flotte écolo à Paris et quelques de l’ouest parisien : Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, La Défense, Vanves. A terme, Marcel aspire à mettre en circulation jusqu’à 500 véhicules dans la capitale dès le printemps 2019.

La voiture accueillera jusqu’à 2 passagers et 2 valises cabines. Pour renforcer encore un peu plus la dimension environnementale de l’annonce, chaque Zoé aura sur son toit un capteur de pollution afin de participer au dispositif « Pollutrack », mis en place par la municipalité. Un outil censé permettre de mesurer la qualité de l’air parisien. Une belle opportunité pour démocratiser la voiture électrique, qui peine toujours à trouver son public.

Écologique et économique

Le service proposé s’il est écologique s’avère également très économique. Le prix des courses démarre à 5 €, hors solutions partagées. Un coût faible qui ne lésera pas les chauffeurs selon la société :  «e.co c’est aussi (..) un modèle économique rentable pour les chauffeurs (frais de service parmi les plus bas du marché – 13,6% sur le prix HT seulement, versus jusqu’à 25% pour les plateformes leaders – leur garantissant un meilleur chiffre d’affaires) ».

Avec ce lancement, Marcel s’offre un coup de com’ des plus efficaces pour se différencier de ses concurrents tels Uber, Chauffeur-Privé, Txfy, LeCab, AlloCab. La société revendique à ce jour près de 1700 chauffeurs actifs dans un secteur où l’on dénombre près de 30 000 VTC en circulation en France dont 19 000 en région francilienne.

© Ludovic Clerima
Era France