Le gouvernement lance un plan de 3 milliards d’euros pour rénover les copropriétés dégradées

Le Ministère de la Cohésion des territoires lance un plan « Initiative Copropriétés » pour intervenir, de façon accélérée, par la rénovation/restructuration, sur les copropriétés en difficulté.

50 000 familles vivent dans des  copropriétés dégradées

« Le gouvernement met en place une politique publique inédite et ambitieuse pour lutter contre les propriétés dégradées où vivent plus de 50 000 familles aujourd’hui. Une politique publique qui mobilise plus de 3 milliards d’euros sur 10 ans. Une politique partenariale portée avec les élus locaux. Une politique territoriale qui s’adapte à chacune des situations», a déclaré Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la cohésion des territoires.

La France compte encore 674 copropriétés en difficulté, soit près de 56 000 logements. Mais aussi 128 copropriétés dégradées soit 23 330 logements. Soit 14 sites à traiter à traiter en priorité. Le phénomène des copropriétés fragiles ou dégradées a pourtant  fait l’objet de nombreuses interventions publiques locales et nationales depuis plus de 40 ans. Mais la situation ne s’est pas suffisamment améliorée, voire demeure inquiétante. Certaines de ces copropriétés voient leur situation s’aggraver et les conditions de vies de leurs habitants se dégrader.

Un plan sur mesure pour ensemble immobiliers en souffrance

Le plan « Initiative Copropriétés » prévoit d’intervenir de façon accélérée, par la rénovation/restructuration, sur les copropriétés en difficulté, dont prioritairement les ensembles immobiliers très dégradés et dégradés, afin de permettre à leurs habitants de retrouver des conditions de vie normale. Ainsi, les copropriétés sont ainsi identifiées en fonction de leur état, ce qui permet une intervention effective en fonction de la stratégie élaborée et partagée avec les élus locaux. Chaque collectivité a ainsi un rôle majeur dans ce plan car elles ont les compétences pour mener à bien une stratégie d’ampleur et connaissent les enjeux de leur territoire. L’État et ses agences accompagneront toutes les collectivités selon leurs problématiques locales et leur plan d’intervention.

Le mal logement, un enjeu majeur pour les élus locaux

L’intervention publique sur les copropriétés dégradées est un enjeu majeur pour les élus locaux confrontés à la question du mal-logement, au risque de péril et d’insécurité de leurs administrés. Face à l’ampleur du sujet et à l’enchevêtrement des problématiques qu’il englobe (insalubrité, mise en danger, sécurité publique, relégation territoriale et sociale…), des mesures (des plus incitatives au plus coercitives) sont proposées afin d’intervenir de façon renouvelée.

Une copropriété dégradée est un ensemble immobilier où vivent des habitants bien souvent dans des conditions d’insécurité et d’inconfort. C’est de l’habitat indigne, ce sont des conditions de vie insalubres, précaires et dangereuses pour les habitants. Ces copropriétés présentent des risques sanitaires et sociaux, et sont le signe d’une ségrégation humaine et territoriale que nous ne pouvons plus accepter.

Un plan opérationnel, territorialisé et concerté avec les élus

« Avec ce plan « Initiatives copropriétés », nous changeons de paradigme, expliquent Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, son secrétaire d’État. Nous instaurons une nouvelle méthode qui consiste à mobiliser tous les acteurs locaux pour identifier précisément les territoires et les copropriétés concernées. Par ailleurs, nous accompagnons les collectivités territoriales qui le souhaitent dans leur relation avec les opérateurs fonciers et financiers afin de les aider à mettre en place les mesures adéquates. Enfin, nous mettons en place une véritable stratégie pour assurer une cohérence entre les politiques nationales, régionales et locales. »

© mysweetimmo
Era France