Youse, le nouveau moyen pour un locataire de convaincre un propriétaire !

La start up soutenue par CNP Assurances propose de se porter garant pour les locataires à travers une analyse fine des revenus de ces derniers permettant de rassurer les bailleurs.

Stop à l’angoisse du garant

L’angoisse du garant ne date pas d’hier. Régulièrement, de nombreux candidats à la location se voit exclus du marché faute d’une personne assez solide financièrement pour se porter garant ou de CDI. Pour pallier cette situation, ils peuvent désormais se tourner vers Youse, spécialisée dans la garantie à destination des locataires : « Youse permet à un locataire de rassurer un propriétaire. Plus besoin de CDI et de gagner trois fois le montant du loyer. On procède à une analyse bancaire des relevés de compte, ce qui nous permet d’identifier les locataires les plus solvables pour un propriétaire », précise le cofondateur de la plateforme Olivier Bazin au micro d’Ariane Artinian sur le Salon National de l’Immobilier de Paris.

La start up soutenue par CNP Assurances réconcilie CDD, free lance et indépendants avec les propriétaires

La garantie proposée par la jeune entreprise se destine tout particulièrement aux personnes en CDD, en période d’essai ou encore aux indépendants qui peinent parfois à trouver un logement malgré des revenus plus que suffisant. Le coût de cette garantie numérique s’élève, une fois le contrat de location signé, à 3,8 % du montant du loyer. Une validation du dossier est envoyé sous 24H à ceux et celles qui souhaiteraient tenter l’expérience. Le candidat à la location a ensuite 3 mois pour chercher son logement avec l’assurance d’un garant solide derrière lui, la jeune start up étant soutenue par CNP Assurances. En cas d’impayé de loyer, la grande hantise des propriétaires même si elle ne concerne depuis des années que 3 % d’entre eux, Youse informe le bailleur et assure le versement de la somme durant 24 mois.

Youse surfe ainsi sur les évolutions liées au monde du travail en apportant une solution à un problème récurent. Car dans une société où 80% des embauches se font en CDD, et où le nombre de free-lances a doublé en 10 ans, il serait peut-être pertinent de questionner et d’offrir des réponses aux règles qui encadrent l’accès au marché locatif.

 

© Ludovic Clerima
Era France