« Les femmes sont fières d’avoir une femme à la tête du réseau, les hommes aussi ! « , Christine Fumagalli

Femme de l’immobilier, présidente du réseau ORPI, Christine Fumagalli, nous explique sa vision de la femme dans l’immobilier.

Des recettes pour femmes dans l’immobilier ?

“Soyez naturelles, tout simplement. On a des qualités intrinsèques d’écoute, nous sommes très souvent bienveillantes, on est beaucoup dans l’empathie, on est habitués a composer, dans le monde du travail, le monde de la famille donc tout naturellement avec un client on est capables de l’emmener jusqu’au bout de son projet. ”

La femme est-elle l’avenir de l’immobilier ?

“La femme à son avenir dans l’immobilier comme elle a toujours eu sa raison d’être dans l’immobilier, donc on se pose peut être plus la question que d’habitude, aujourd’hui c’est un non-débat. En tout cas pour ORPI ça n’est pas un débat. J’ai eu la chance d’être élue par mes pairs, sans contestation possible il y a un an, le réseau ne se pose pas la question. Les femmes sont fières d’avoir une femme à la tête du réseau, les hommes aussi. La femme a cette sensibilité et cette capacité d’écoute, qui fait qu’elle réussit bien dans toutes les fonctions commerciales et que par nature, dans l’immobilier elle a trouvé sa place.”

Comment s’est passé votre parcours au sein d’ORPI ?

“Ça s’est passé tout naturellement en fin de compte, dès mon arrivée dans le réseau, j’ai eu envie de participer au projet. Il faut savoir qu’Orpi est une coopérative. Un associé vaut une voix, donc on laisse possibilité à chacun de s’exprimer et de participer pour le bienfait de nos clients et le bienfait des associés. Tout naturellement, j’ai eu envie d’aller de l’avant, j’ai aujourd’hui une vision pour Orpi, j’ai la chance d’avoir pu présenter cette vision à mon réseau et d’être élue. Un parcours simplement parce qu’on a envie de l’être.”

Y a-t-il quelque chose de féminin dans votre vision ?

Le côté féminin de cette vision c’est peut être la bienveillance. Pour moi ce métier d’agent immobilier on ne peut le réussir que si on est bienveillants, on accompagne des parcours de vie de toute sorte, il faut beaucoup d’écoute et être beaucoup en empathie avec nos clients pour être capables de déceler le bon accompagnement pour les emmener au bout de leurs projets. Peut-être que c’est le coté bienveillance qui est important.”

© SweetRédaction
Era France