Greenwich West, une tour française de 30 étages à Manhattan

A New-York, le chantier de la de tour de logements vient de démarrer. L’architecte Sébastien Segers signes l’architecture d’intérieur des 170 logements de Greenwich Village. Livraison prévue en 2020.

110 Charlon Street, au cœur du nouveau quartier huppé de Manhattan

Situé à la croisée des quartiers emblématiques de Greenwich Village, Soho et Tribeca, Greenwich West possède l’un des héritages les plus créatifs de New York. L’immeuble de près de 90 mètres de haut offrira des perspectives uniques sur l’Hudson River et le port de New York. Le promoteur Cape Advisors s’est associé à Strategic Capital et à Forum Absolute Capital Partners pour réaliser ce projet résidentiel de 21,000 m2 comprenant 170 appartements et des équipements communs.  Le projet a été conçu par une équipe de concepteurs parisiens innovants grâce à l’intermédiation d’Alain Trincal, co-fondateur de l’agence de développement Talents&Co : Loci Anima a conçu l’extérieur de l’immeuble, Sébastien Segers a dirigé l’architecture d’intérieure, rejoint par l’architecte paysagiste Patrick Blanc.

Une sensibilité européenne, l’ambition de livrer un intérieur intemporel

Sébastien Segers est en charge de l’ensemble de l’architecture d’intérieur comprenant les 170 appartements, le hall d’entrée et la cour intérieure, le salon des résidents, la salle de sport et le toit terrasse.Le design global est une réinterprétation moderne du loft classique de New York, inspiré par le patrimoine industriel maritime du quartier. Les intérieurs de Sébastien Segers reflètent l’âge d’or du glamour résidentiel de Manhattan, mis en valeur par de multiples inspirations européennes.  L’intention est d’apporter aux résidents un sentiment de sur mesure, d’appartenance, un lieu serein où se retrouver. Si le design témoigne du soin du détail et de la prestance des matériaux, son élégance simple invite chaque propriétaire à s’approprier les espaces. Cette architecture exprime l’optimisme et la confiance en soi qui font partie de l’identité de la ville de New York. Riche de références historiques, l’ambition est de livrer un intérieur intemporel, un classique.

Séquence d’entrée

De grands escaliers mènent à un hall généreusement dimensionné composé de travertin blanc, de menuiseries en bois de rose et de panneaux muraux en cuir naturel. Des fenêtres à double hauteur encadrent une vue spectaculaire sur le jardin vertical du botaniste français Patrick Blanc. Les angles arrondis et les épaisses arches font explicitement référence à l’Art déco, tandis que l’articulation de la double hauteur s’inspire du hall de l’hôtel Okura à Tokyo.

170 appartements de 50 à 200 mètres carrés

Les appartements de Greenwich West vont du studio aux deux, trois et quatre pièces, dont nombre ont une terrasse. Leurs surfaces varient de 50 à 200 m2. Chaque appartement conjugue plan libre et hommage aux classiques européens. Qualité et durabilité favorisent l’expression individuelle des propriétaires. Les fenêtres de style atelier d’artiste, signature de l’immeuble, s’ouvrent sur Manhattan et la rivière Hudson. Les intérieurs se caractérisent par une hauteur sous plafond de 3m, de larges lames de parquet en chêne naturel, des cuisines en noyer et plan de travail en marbre blanc, des salles de bain généreuses en marbre et tous les accessoires en nickel poli. La forme en doucine, « ogee profile » en anglais, est la thématique géométrique du projet.

Des espaces à vivre élégants

Chaque détail intérieur de Greenwich West a été soigneusement conçu pour créer des espaces fluides.

La lumière frappe les planchers de chêne européen à larges planches. Les cuisines sont agencées de noyer et marbre de Carrare. Les angles des murs intérieurs, délicatement adoucis et enduits à la main, font écho à la façade Art Déco de l’immeuble et confèrent une qualité sur mesure à chaque résidence. Les profonds appuis de fenêtre sont recouverts de marbre de Carrare adouci et sculptés comme une cheminée parisienne. Les portes sont gravées de détails élégants et personnalisés et équipées de quincaillerie spécialement dessinée. Les interrupteurs à levier apportent une touche euro-chic de qualité à chaque résidence.

Du marbre, de la cuisine à la salle de bain

Les salles de bains sont habillées marbre de Carrare avec une touche de bois de rose.

Les cuisines dessinées par Sébastien Segers combinent ébénisterie de noyer, métal laqué et miroir fluté, et sont réalisées en Europe par Molteni. Les îlots aux formes uniques sont fabriqués avec soin et intègrent étagères et plan de travail en marbre de Carrare, sculpté d’un bord marin. L’îlot présente un profil en doucine. Ce profil signé est la figure géométrique fondamentale du projet que Segers répète de multiples manières à la façon d’un Thème et Variations : le plan en marbre de l’îlot de cuisine, les profonds appuis de fenêtre, les détails de porte, le meuble et les moulures de marbre de salle de bain. Les élégantes salles de bain sont des refuges revêtus de marbre de Carrare adouci recevant des meubles niches de bois de rose et dessus de marbre. La robinetterie en nickel poli est une ligne rare signée par les célèbres designers français Ronan and Erwan Bouroullec pour Hansgrohe Axor. Le plan du meuble niche présente un autre Thème et Variations : le bord marin, également gravé sur le plan de marbre de la cuisine et sur les vantaux de porte. Les salles de bains invités sont habillées de marbre strié Zebrino évoquant l’élégance new-yorkaise.

Un jardin sur le toit et feu ouvert

Le jardin sur le toit de Greenwich West est un espace unique pour tous les résidents.

Divers salons sont aménagés en refuges paisibles et paysagers, offrant à chacun une vue imprenable sur la ville et la rivière, encourageant une sociabilisation naturelle des résidents. Salle à manger et alcôves ombragées permettent des rassemblements conviviaux.

Des parties communes prolongent les appartements

Les parties communes de Greenwich West sont conçues comme une extension sophistiquée des appartements.

Le Lounge incarne un esprit résidentiel et artisanal, mis en valeur par une cheminée en travertin, sculptée en écho à la ligne en doucine. Associant un salon et une salle de réception, son atmosphère fait référence aux clubs des années 60. La salle de gym est réalisée par le spécialiste The Wright Fit ; un puits de lumière éclaire murs en béton bruts et de chêne naturel et liège. Un élégant spa permet de se ressourcer, avec hammams, douches et dressing équipé de mobilier sur mesure.

Un jardin d’observation vertical signé Patrick Blanc

Le Jardin d’observation est un symbole du style de vie de Greenwich West.

À l’intérieur de la cour calme de Greenwich West, Blanc a créé une œuvre d’art dans laquelle 147 espèces de plantes différentes s’épanouissent sur des murs plantés jusqu’à 6m de haut. La cour constitue un riche fond visuel pour le hall d’entrée et le salon, et renforce la relation à la nature. Associant le jardin vertical à l’histoire de New York, Sébastien Segers conçoit le sol de la cour en hommage au jardin de la maison Rockefeller de Philip Johnson, avec un dessin minimaliste en travertin.

© mysweetimmo©Sébastien Segers
Era France