l’Auvergne: un département qui ne manque pas d’atout « immobilier »

Etat du marché, prix des logements, tendances par département… Quelle a été la tendance sur le marché de l’immobilier en Auvergne en 2018 ? La la Chambre interdépartementale des Notaires d’Auvergne, présidée par Maître Stéphane Barre, fait le point. Explications…

Quelle a été la tendance en 2018 ? Parmi les 960 000 ventes immobilières conclues en France pour 2018, 31 218 transactions ont été enregistrées pour l’Auvergne pour le secteur de l’ancien. Le Puy-de-Dôme représentait la moitié des ventes. 23% pour l’Allier, 18% pour la Haute-Loire et le Cantal fermant la marche avec 11%. Au global, le marché auvergnat enregistre une hausse limitée à 1%.

Tendances par département

Dans le Puy-de-Dôme, où le marché est plus attractif des 4 départements, le prix médian de vente pour une maison est 155 000 €. Le type de bien recherché porte sur un 5 pièces. Du côté des appartements, plus d’un quart des ventes s’effectue sur un 3 pièces ; le prix médian de vente de 1 740 €/m². Plus généralement, les prix ont progressé de 2,3 à 3%.

Du côté de l’Allier, il faut compter environ 95 000 euros pour acquérir une maison de 4 pièces (27,9% des ventes). L’appartement plébiscité est un 3 pièces (39,4% des ventes) dont le prix est de 990 euros le m². Les prix du marché sont en recul. -1,2% pour les maisons et -4,6% pour les appartements.

Pour la Haute-Loire, une maison de 6 pièces et plus se négocie autour de 115 400 euros tandis qu’un appartement de 3 pièces est généralement vendu aux alentours de 1040 euros le m². Les prix du marché sont en recul de -3,8% pour les maisons et -4,5% pour les appartements.

Dans le Cantal, une maison de 4 pièces peut s’acquérir autour de 78 000 euros tandis qu’un appartement de 4 pièces s’achète aux alentours de 1190 euros le m². Si le prix des maisons a reculé de 13,3%, celui des appartements est en hausse de 16,2%.

Prix des villes-préfectures

A Clermont-Ferrand, le prix au m² par transaction, est le plus élevé des quatre villes-préfectures. Pour les maisons et appartements anciens, il se situe dans une moyenne de 1 770 euros. A Moulins, la moyenne est 1100 euros. Vient ensuite Le Puy-en-Velay où il vient s’établir à 1070 euros. Le Cantal présente la moyenne la moins élevée : 910 euros m². Pour les 4 départements, le taux de crédit bancaire pour accéder à la propriété reste très favorable, estimé à une moyenne de 1,49%.

© mysweetimmo/adobestock
Propriété privée