Avec Carrément Bien(s) : l’immobilier se met à la mode du téléachat

Diffusée tous les jours à partir de 8h20 sur TMC, l’émission permet à la fois d’acheter ou de vendre en direct des biens immobiliers tout en amusant les téléspectateurs.

C’est l’émission qui veut rendre moins anxiogène l’immobilier. Depuis le 22 avril dernier la chaîne TMC diffuse du lundi au jeudi, dès 8h20 une émission de téléachat de maison et d’appartements nommée Carrément Bien(s). Une première mondiale. Le principe est simple : deux copains, Bruno Waitzmann et Olivier Casado, tout deux animateurs, producteurs de l’émission, mais surtout spécialisés dans l’immobilier ,présentent à l’aide de professionnels du secteur appelés « consultants », des logements à vendre qu’ils soient neufs ou anciens.

Un « Club » pour les pros de l’immo’

Ces agents immobiliers, triés sur le volet, appartiennent au Club Carrément Bien(s). Ils s’engagent à ne présenter que des biens dont la commercialisation exclusive est réservée à l’émission et de traiter dans les 24h la demande des clients intéressés. Les producteurs ne perçoivent aucun pourcentage sur les honoraires de l’agent immobilier si la vente est réussie. Toutefois, les agents immobiliers du Club Carrément Bien(s) délivrent une participation forfaitaire de 3200 euros par mois avant de pouvoir présenter les logements de leur catalogue dans l’émission. Dans le neuf, les promoteurs consentent à ne présenter que des biens associés à des offres marketing exceptionnelles, comme une baisse importante sur le prix de vente ou les frais de notaire offerts.

Tous les logements présentés sont recensés sur le site de l’émission. Un service de conciergerie recueille les appels des acquéreurs intéressés 24h/24, 7j/7j et les met en contact avec les agents concernés.

Infotainement à la sauce immobilière

Si pour l’instant les audiences réalisées par le programme restent secrètes, les ventes conclues durant l’émission sont nombreuses selon Bruno Waitzmann : « 80 % des biens présentés à l’émission sont vendus dans les 3 semaines ». Objectif pour les deux trublions de l’immobilier : atteindre les 3 % à 4 % de part d’audience sur cette tranche horaire. Pour se faire, outre les reportages tournés en 1min30 par des agents immobiliers avec micro-trottoirs et informations sur le quartier, l’émission délivre de bons conseils sur le financement d’une acquisition et autres aides à l’achat. Le vendredi, l’émission prend un peu plus le virage de l’infotainement avec des chroniques de l’humoriste Denis Maréchal ou encore des détournements de publicités pendant une heure entière. Un zeste de légèreté dans l’immobilier.

© mysweetimmo/Ludo Clerima