Prix immobilier : Le top 10 des villes les plus chères

À mi-parcours de l’année 2019, le moment est venu de découvrir les dix grandes villes de France (plus de 100 000 habitants) dans lesquelles devenir propriétaire de son logement coûte le plus cher. Voici le classement des communes où le prix immobilier est le plus cher.

Sans surprise, à plus de 10 000 €/m², Paris écrase la concurrence

Comme le confirment les données récoltées par le baromètre LPI-SeLoger, la gentrification qui pousse les classes populaires à quitter les centre-villes pour partir s’installer en périphérie va bon train ! Jugez plutôt, alors que le prix de l’immobilier à Paris dépasse les 10 000 € du m², il se situe au-dessus de la barre des 4 000 € dans quatre villes de plus 100 000 habitants. Le prix au m² à Lyon se monte ainsi à 4 794 €. Pour acheter à Bordeaux, comptez 4 593 €/m² et 4 252 € si c’est la pierre niçoise qui vous intéresse. Quant aux tarifs immobiliers, à Aix-en-Provence, ils avoisinent 4 073 € du m².

Bon à savoir : en France, le prix au m² d’un logement ancien est, en moyenne, de 3 594 €

De 3 211 €/m² à Lille à 3 500 €/m² à Rennes

Figurent également en bonnes places (de la 5e à la 10e) dans notre classement des grandes villes françaises où acheter son logement coûte le plus cher à l’issue du 1er semestre 2019, Rennes, Strasbourg, Nantes, Toulouse et Lille. La cote de l’immobilier à Rennes fait ainsi état d’un prix de 3 500 €/m². À Strasbourg, un appartement se monnaye aux alentours de 3 453 €/m². Et alors que la cote de l’immobilier à Nantes s’établit à 3 451 €/m², Toulouse et Lille ne sont pas en reste. Le prix de l’immobilier y atteint respectivement 3 277 € et 3 211 €/m².

Prix immobilier : Lyon repasse devant Bordeaux !

Dans notre précédent classement qui datait de janvier dernier, c’est Bordeaux – dont le marché immobilier et les prix étaient alors en pleine surchauffe – qui occupait la 2e place avec 4 736 €/m², juste derrière l’indétrônable Paris (à l’époque, la barre des 10 000 € n’avait pas encore été franchie et le m² parisien ne coûtait « que » 9 958 €) mais devant Lyon (4 591 €/m²). Or, comme en attestent les chiffres du baromètre LPI-SeLoger, force est de constater que la capitale des gaules (4 794 €/m²) a remis les gaz et coiffe la capitale de l’Aquitaine (4 593 €/m² à fin mai 2019) au poteau !

Bon à savoir : même si leur population dépasse les 100 000 habitants, nous n’avons pas inclus Boulogne-Billancourt ( 8 389 €/m²) et Montreuil (5 821 €/m²) dans notre classement pour une pas avoir une sur-représentation de l’Île-de-France dans notre top 10.

© SweetRédaction