Qu’est-ce qui séduit les femmes à Bordeaux ?

Les annonces immobilières de logements situées à Bordeaux sont principalement consultées par des femmes selon une récente étude publiée par SeLoger. Mais qu’est-ce qui les fait donc courir à Bordeaux ?

Plus d’une recherche immobilière sur deux à Bordeaux est effectuée par une femme

L’immobilier, une affaire d’hommes ? Sûrement pas. Si, au sein d’un couple, l’homme s’occupe souvent de la question du financement, la femme, elle, se réserve la recherche immobilière. Et la décoration … Avec sa situation géographique idéale, à 1 heure du bassin d’Arcachon ou de Lacanau, et son cadre de vie exceptionnel, la capitale de l’Aquitaine, la ville où la plupart des Parisiens rêvent de s’installer (selon une étude de Cadremploi), concentre bien toutes les attentions des femmes ! En effet, les données analysées SeLoger et Médiamétrie montrent qu’entre juin 2018 et juin 2019 54,2 % des internautes ayant consulté une annonce immobilière d’un bien situé à Bordeaux étaient des femmes. La Belle endormie est bien la ville préférée des femmes ! Devant Aix-en-Provence, Reims, Perpignan, Clermont-Ferrand, Paris ou Amiens. En cela rien d’étonnant …

Elles guettent les affaires…

Après 10 % de hausse des prix en 2017 et 2018 (et plus de 40% en 10 ans) ce qui a fini par décourager les acheteurs, l’immobilier ne flambe plus à Bordeaux. La hausse des prix ralentit. Ils augmentent désormais à un rythme quatre fois moins soutenu qu’en 2018. Le prix du m² se situe aujourd’hui à 4 593 €. Résultat, comme en attestent les derniers chiffres du baromètre LPI-SeLoger publié fin mai, Lyon capitale des Gaules est repassée devant Bordeaux ! Dans le classement précédent qui datait de janvier dernier, c’est Bordeaux qui était la deuxième ville la plus chère de France (derrière Paris qui reste en tête et dont les prix dépassent, fin mai, les 10 000 € du m²). Mais la capitale de l’Aquitaine, aussi jolie soit-elle, s’est faite coiffée au poteau par Lyon et ses 4 794 € le m² !

« On est en train de retomber sur des normes raisonnables et on fait une reprise de marché tout en douceur, nous précisait il y a eu Neil Narbonne, expert de l’émission « Recherche appartement ou maison » sur M6, agent immobilier spécialisé dans la région de Bordeaux. L’impact est en train de se décaler dans la banlieue bordelaise. Je vais être franc : si la hausse avait continué à ce rythme-là, il n’y aurait plus aujourd’hui un seul Bordelais dans Bordeaux. »

… 2 h de Paris par la LGV, à 60 km de l’Océan

Bercée par la Garonne et dotée d’un patrimoine architectural riche (certains monuments datent du Moyen-Âge, d’autres sont du XVIIIe …), La belle endormie, célèbre pour sa sérénité, classée aujourd’hui au patrimoine mondial de l’UNESCO, jouit d’une situation géographique enviable : à 2 heures de Paris par la ligne LGV, à 60 kilomètres de l’océan Atlantique. De quoi s’échapper régulièrement et rapidement … Ville à taille humaine, elle offre aujourd’hui un cadre de vie très agréable avec notamment son tramway, ses  zones piétonnes, ses façades  ravalées, ses  quais été transformés en lieu de promenade, son climat doux… C’est sûrement cette douceur de vivre, bien réelle à Bordeaux, qui tente les femmes !

 

© mysweetimmo/adobestock